Fox News retire le spot électoral anti-migrants de Trump — "Midterms" américaines

Claudine Rigal
Novembre 9, 2018

Un spot télévisé électoral anti-immigration financé par l'équipe de campagne de Donald Trump a été retiré de l'antenne de la chaîne conservatrice, pourtant favorable à la politique du président, le week-end dernier.

Le spot était passé une douzaine de fois à l'antenne avant d'en être banni, selon CNN. Il dressait un parallèle entre un criminel mexicain et les convois de migrants clandestins en route vers la frontière américaine. CNN avait de son côté refusé de diffuser la vidéo dès qu'elle avait été soumise à sa régie publicitaire et l'a qualifiée de "raciste". "Après examen, Fox News a retiré la publicité hier [dimanche] et elle n'apparaîtra plus ni sur Fox News, ni sur Fox Business Network", a indiqué la présidente de la vente d'espaces publicitaires pour la chaîne, Marianne Gambelli, dans un message transmis lundi à l'AFP.

Dans le clip vidéo, Il est montré Luis Bracamontes, un immigré sans papiers en provenance du Mexique, se vantant de l'assassinat de deux policiers californiens en 2014 suivie d'images d'une cohorte de migrants sud-américains allant à l'assaut d'une grille frontalière. L'affaire avait attiré l'attention des médias car le condamné avait accueilli le verdict de culpabilité en promettant de s'échapper de prison et de "tuer plus de flics bientôt". Plusieurs médias américains ont relevé que Luis Bracamontes, plusieurs fois expulsé du territoire américain, y serait revenu pour la dernière fois entre mai 2001 et février 2002, soit sous l'administration Bush.

"Qui d'autre les démocrates laisseraient-ils entrer?", interroge la réclame, évoquant le scénario d'une victoire électorale des démocrates lors du scrutin de mardi.

Interrogé par des journalistes sur le caractère potentiellement choquant de ce message vidéo, le président, qui a fait du danger de l'immigration son principal thème de campagne, a répondu: "Beaucoup de choses sont choquantes". "Nous nous sommes rendu compte de la nature indélicate de cette publicité", a déclaré lundi à CNN un porte-parole de la chaîne. Vos questions sont souvent choquantes, alors vous savez. Le président Trump et ses alliés vont protéger notre frontière et garantir la sécurité de nos familles.

Lundi sur scène, Sean Hannity avait également eu un mot pour les journalistes présents dans la salle: "tous ces gens dans le fond appartiennent aux +fake news+", les fausses informations, reprenant la réthorique de Donald Trump et attaquant ses propres confrères. Devant plusieurs milliers de personnes, Sean Hannity a remercié Donald Trump pour son action à la tête du pays, estimant que "ce qui (définissait sa) présidence" se résumait à la formule suivante: "Promesses faites, promesses tenues".

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL