Hamilton gagne et offre le titre constructeurs à Mercedes — GP du Brésil

Solenn Plantier
Novembre 14, 2018

Une fois sorti de sa monoplace, le Néerlandais de Red Bull s'est rapidement rué vers Ocon, qui attendait placidement la pesée.

Deux jours de travail d'intérêt général à la direction de la Fédération internationale de l'automobile, c'est donc la sanction que les officiels ont retenu. De son côté, Ocon a indiqué à la radio "ne pas avoir à expliquer ce qu'il s'était passé". Sans perte de place ni même simple réprimande. "Venir me voir à la pesée, commencer à me pousser violemment et avoir un comportement de dingue, ce n'est pas correct ni sportif".

Parti en pole position de ce Grand Prix, le Britannique a vu Verstappen lui passer devant lors du 40eme tour après une très bonne gestion pneumatique.

Verstappen accroché par Ocon alors qu'il filait vers la victoire à Interlagos.

"Nous aurions dû gagner aujourd'hui", a déploré Verstappen.

Sur la grille de départ de l'avant-dernière manche de la saison, dimanche, le quintuple champion du monde, qui a décroché la 82e pole de sa carrière, devancera l'Allemand Sebastian Vettel (Ferrari) et le Finlandais Valtteri Bottas (Mercedes).

"Les gars ont travaillé de manière incroyable depuis six ans, cela a été un formidable voyage avec eux", s'est félicité Hamilton avant de monter sur le podium et d'y esquisser quelques pas de samba.

En quête des records de titres et de victoires de Michael Schumacher, Lewis Hamilton a à coeur de conserver la motivation qui lui avait un peu fait défaut sitôt ses couronnes acquises en 2015 et 2017. Au retour non plus, il n'a pas vraiment trouvé de solution.

Le Monégasque Charles Leclerc (Sauber) a terminé au 7e rang devant le Français Romain Grosjean (Haas). Les retrouvailles entre deux des plus jeunes pilotes du paddock (Verstappen a 21, Ocon, 22), dans deux semaines à Abu Dhabi, s'annoncent savoureuses.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL