Jonathan Destin revit avec "Le jour où j'ai brûlé mon cœur"

Pierre Vaugeois
Novembre 6, 2018

À 16 ans, Jonathan Destin a décidé de mourir.

A suivre à 23.00 le documentaire, Harcèlement scolaire: le calvaire de Jonathan, dans lequel, le jeune homme âgé aujourd'hui de 23 ans revient sur l'horreur vécue alors. " Je sais maintenant qu'il existe des moyens de lutter contre le harcèlement, qu'il faut en parler", a-t-il conclu. Pourquoi le jeune homme n'a-t-il rien dit?

"Danse avec les stars": Le fou rire de Camille Combal et Karine Ferri après une. Il poursuit: "Certains profs faisaient semblant de ne pas se rendre compte de ce que je vivais, car ils avaient peur des élèves harceleurs".

Présenté comme un "13 Reasons Why" à la française, "Le jour où j'ai brûlé mon coeur" ne saurait être réduit uniquement à cela, malgré la présence indéniable d'éléments scénaristiques communs. Ce vécu douloureux, parfaitement saisi dans l'écriture, la réalisation et le jeu des acteurs confère un hyperréalisme à la fiction de la Une, bien éloigné de la "romantisation" du geste suicidaire et de ses conséquences sur l'entourage dans la série américaine. "(.) Ça s'est accentué avec le temps." se souvient-il dans une interview pour LCI.

Et de conclure: "Mais pour ma part, je pense qu'un jour, j'oublierai, ça va déjà beaucoup mieux". "Je suis fils de psychologue et de pédagogue, incarner un CPE m'inspirait". Jonathan passe plus de deux mois dans un coma artificiel et, à son réveil, apprends qu'il est brûlé à 72%. Surtout par rapport à mon père: "c'est quelqu'un de fort et il ne se serait pas laissé faire." confie-t-il au Parisien.

Le téléfilm lui permet aujourd'hui de se reconstruire, lui qui n'est pas encore vraiment guéri. C'est la parole qui peut nous libérer du harcèlement. Son drame, TF1 en a fait un téléfilm, "Le jour où j'ai brûlé mon cœur", diffusé ce lundi soir, et dont le public a trouvé preneur: 6,3 millions de téléspectateurs ont suivi cette histoire. Si TF1 s'engage à travers cette nouvelle soirée continue - la campagne "Non au harcèlement" mise en place par le ministère de l'Éducation nationale l'année dernière sera d'ailleurs rappelée à l'antenne -, France 4 consacrera, elle, demain à 21h, la première de sa nouvelle émission "Suite parentale" à ce sujet. En direct, ce programme dérivé de "La Maison des Maternelles", présenté par Agathe Lecaron et Benjamin Muller, proposera à des parents d'apprendre à décrypter les signes qui peuvent indiquer que leur enfant est harcelé. Toutefois, Jonathan Destin estime avoir gagné son combat contre le harcèlement.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL