La venue d'Emmanuel Macron perturbe un enterrement — Verdun

Claudine Rigal
Novembre 10, 2018

Emmanuel Macron profite aussi de cette semaine pour investir les médias alors que ses interviews étaient jusqu'ici rares.

L'itinérance mémorielle d'Emmanuel Macron dans l'est et dans le nord de la France est ponctuée de polémiques. Quelques heures avant d'en tenir d'autres sur un hommage au maréchal Pétain.

Le président français était mardi à l'ossuaire de Douaumont où se tenait une cérémonie de commémoration de la Grande Guerre. Le vétéran lui lance: " Quand mettrez-vous les sans-papiers hors de chez nous? ", lui demande ce dernier". L'émission "Quotidien" a diffusé mercredi la réponse du chef de l'Etat, captée par un micro.

Les utilisateurs des réseaux sociaux ont surtout été indignés par le début de la réponse d'Emmanuel Macron, qui contient la marque d'assurance: "croyez-moi qu'on va les..."

"Haaaa... Ceux qui n'ont pas de papiers et le droit d'asile, croyez moi qu'on va les..." Or ce même jour, Emmanuel Macron arrivait sur place pour rendre hommage aux victimes de la fameuse bataille et aller à la rencontre des habitants. "Je pourrais le dire aux autres?".

Ce déplacement permet au chef de l'État, très bas dans les sondages, de multiplier les bains de foule, son exercice de communication favori. " Il faut qu'on soit plus efficaces dans la manière d'héberger les gens quand ils sont dans la nécessité ", précise-t-il.

"Ceux qui fuient leur pays, parce que c'est leur liberté, il faut les protéger (...) et ceux qui viennent alors qu'ils pourraient vivre librement dans leur pays, on va les raccompagner".

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL