Le Danemark accuse l'Iran d'avoir préparé un "attentat"

Claudine Rigal
Novembre 2, 2018

Le Danemark a accusé, mardi 30 octobre, Téhéran d'avoir préparé un "attentat" contre trois Iraniens résidant sur le sol danois, en représailles à un attentat meurtrier perpétré en Iran fin septembre.

"J'ai décidé de rappeler immédiatement l'ambassadeur danois à Téhéran pour des consultations".

"Le Danemark ne peut en aucune façon tolérer que des individus liés aux services de renseignement iraniens fomentent des attaques contre des personnes" sur son territoire, a déclaré le chef de la diplomatie danoise Anders Samuelsen.

L'ambassadeur d'Iran à Copenhague a été convoqué dans l'après-midi au ministère des Affaires étrangères.Un porte-parole de la diplomatie iranienne cité par l'agence officielle Irna a démenti les allégations du gouvernement danois, accusant les ennemis de l'Iran de vouloir nuire à ses relations avec l'Europe. Le 21 octobre, un Norvégien d'origine iranienne a été arrêté et placé en détention a ainsi appris l'AFP des services de renseignement suédois.

"Il est accusé d'avoir mis sur pied une opération de renseignement iranienne au Danemark et d'avoir participé à la tentative d'assassinat", a expliqué le directeur de la PET, Finn Borch Andersen.

Le même responsable a ajouté que la personne concernée était sous la protection de la police depuis le printemps dernier après que PET a pris conscience des menaces concrètes pesant sur sa sécurité. Les trois membres du groupe vivent dans la ville danoise de Ringsted (sud de Copenhague). D'autant plus qu'un autre pays de l'Union, la France, a déjà annoncé à la fin du mois de septembre, avoir déjoué un attentat organisé par les services de renseignement de Téhéran, qui visait un rassemblement en France d'un groupe d'opposants iraniens.

Faisant référence à la réunion tripartite Turquie-Azerbaïdjan-Iran et à sa visite au Pakistan, le ministre iranien a fait savoir que les relations solides avec les voisins (de l'Iran) étaient leur priorité.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL