Les messages privés de 81 000 comptes Facebook aspirés et vendus — Piratage

Alain Brian
Novembre 3, 2018

Selon le service russe de la BBC, des pirates informatiques auraient collecté les données d'au moins 81 000 utilisateurs - principalement russes, ukrainiens, anglais et américains - et les auraient vendus sur Internet.

Vivement que 2018 se termine pour Facebook.

D'après une information de la BBC publiée ce vendredi 2 novembre, les messages privés provenant de plusieurs dizaines de milliers de comptes Facebook ont été mis à la vente sur un site internet, pour la modique somme de 10 centimes de dollar par compte (environ 9 centimes d'euro).

Facebook est-il victime d'un nouveau piratage? Il y a aussi des comptes du Royaume-Uni, des États-Unis et du Brésil. Néanmoins, ces données n'ont pas forcément été piratées car elles ont pu être simplement extraites grâce à une opération dite de "scraping" (via un logiciel) du fait de leur statut public. Le réseau social, déjà accusé de négligence dans la gestion des informations personnelles de ses utilisateurs depuis l'affaire Cambridge Analytica, avait indiqué fin septembre avoir découvert une importante faille de sécurité, laissant penser que des millions de comptes avaient été piratés. Il est cependant possible que ces données, laissées publiques par certains utilisateurs, aient été récupérées ainsi, et donc sans piratage supplémentaire.

Facebook annonce par ailleurs avoir fait le nécessaire auprès des différents navigateurs concernés pour s'assurer que ces extensions ne faisaient plus partie de leur catalogue. "Nous avons également pris contact avec les autorités locales pour supprimer les sites Web qui affichent et vendent des informations privées émanant de comptes Facebook" précise à la BBC, un cadre de l'entreprise, Guy Rosen.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL