Les regrets de Laurent Blanc

Solenn Plantier
Novembre 14, 2018

Et tout ne sort pas " a regretté Laurent Blanc, qui aurait aimé se sentir plus soutenu par le président du Paris Saint-Germain. "Et, cinq ans plus tard, j'ai l'impression que c'est la même bande qui repasse.", a-t-il dit. Interrogé par France Football sur la courbe d'Adrien Rabiot et Marco Verratti qu'il a eu sous ses ordres au PSG (2013-2016), Laurent Blanc ne cache pas sa déception. Je pensais qu'une ou deux années de repos me redonneraient l'énergie nécessaire pour relever un gros challenge. "Ce sont des choses qui se construisent dans la durée et ne s'achètent pas", a-t-il en effet pris soin de préciser. "C'est ce qui fait aussi le charme du foot". Ce sont deux joueurs qui évoluent dans l'entrejeu et c'est là que Paris, depuis un certain temps, a des limites, pour ne pas dire des problèmes.

Pour lui, leur talent est gâché: "Adrien, tout n'est malheureusement pas clair chez lui". Il faut connaître son histoire (...) Pour l'instant, il n'a plus l'itinéraire qu'il devrait avoir alors qu'il a tout.

" Aujourd'hui, je me dis que j'aurais peut-être dû le faire (reprendre un club tout de suite)". Puis l'Italie n'a pas été à la Coupe du monde. Elle a perdu beaucoup de son suspense car on connaît le nom du champion à l'avance. C'est quasiment du jamais vu pour un Français, en plus défenseur (...) C'est un honneur pour moi d'être comparé à Varane.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL