Les véhicules les plus polluants bientôt interdits en proche banlieue parisienne

Xavier Trudeau
Novembre 13, 2018

Les élus du Grand Paris ont voté lundi 12 novembre dans la matinée pour une interdiction des véhicules roulant au diesel, immatriculés avait 2001, à l'intérieur du périmètre de l'A86, rapporte Le Parisien.

Au-delà de cette expérimentation, une quinzaine de métropoles françaises les plus polluées (dont Marseille-Aix, Nice, Lyon ou Strasbourg) se sont engagées à mettre en place d'ici 2020 des zones à faibles émissions (ZFE) pour y restreindre la circulation des véhicules les plus polluants.

"Nous devons faire preuve de courage collectif ", a déclaré devant les élus le président de la MGP, Patrick Ollier, évoquant les " 5000 à 6000 morts par pollution chaque année dans la région ".

Pour être définitive, la mesure doit faire l'objet de consultations auprès de la population de chacune des communes et les 79 maires concernés doivent ensuite prendre des arrêtés.

En tout, selon Le Parisien, quelque 700 000 voitures sont concernées en île-de-France.

Les véhicules diesel et essence les plus polluants seront définitivement bannis dans 79 communes de la proche banlieue parisienne, dès le mois de juillet 2019.

. A noter que ces véhicules sont d'ores et déjà interdits à Paris.

A partir de 2022, les calendriers de la Métropole et de Paris s'aligneront avec l'interdiction des Crit'Air 3 (diesel immatriculés entre 2006 et 2010 et essence entre 1997 et 2005) puis des Crit'Air 2 à partir de 2024.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL