Liberty House reprend les usines liégeoises d'ArcelorMittal

Xavier Trudeau
Novembre 5, 2018

Le syndicat a immédiatement réagi, après l'annonce officielle de la vente du site luxembourgeois au géant Liberty House.

ArcelorMittal annonce ce vendredi avoir reçu une offre ferme du groupe Liberty House pour l'acquisition d'ArcelorMittal Dudelange (Luxembourg).

Dans un communiqué rapidement après l'annonce de la vente, le syndicat LCGB déplore que le groupe vende l'usine de Dudelange à "un acteur financier au détriment d'un acteur industriel".

ArcelorMittal se sépare donc de différents sites dans un " ensemble de cession " pour respecter les recommandations européennes.

ArcelorMittal a annoncé, ce vendredi matin, la conclusion d'un accord avec Liberty House pour lui vendre ses sites de Dudelange au Luxembourg et de Liège en Belgique dans le cadre des cessions nécessaires au rachat de l'italien Ilva.

ArcelorMittal avait déjà reçu à la mi-octobre une offre de Liberty House pour les usines ArcelorMittal Ostrava en République tchèque, ArcelorMittal Galati en Roumanie, ArcelorMittal Skopje en Macédoine et ArcelorMittal Piombino en Italie, également comprises dans le programme de cessions liées à Ilva.

Le syndicat remet en question les données chiffrées transmises à Salzgitter "qui ont certainement provoqué une analyse plus approfondie de l'industriel allemand".

Le LCGB dénonce cette manière d'agir et constate "un arrangement entre partenaires pour partager le marché sans pourtant se faire de l'ombre l'un à l'autre, tout en faisant un pied de nez à la Commission européenne". Près de 1 000 salariés sont concernés par ces acquisitions. "Un développement, qui suscite l'inquiétude au vu de la nappe épaisse de brouillard présente sur l'origine des fonds financiers permettant cette ascension fulgurante". Pour sa part, Liberty évoque "une nouvelle avancée majeure dans sa capacité de production d'acier en Europe continentale", avec l'achat d'un laminoir à froid, à Dudelange, et deux à proximité de Liège. Une rencontre avec la direction d'ArcelorMittal est prévue pour cet après-midi.

En conséquence, "le LCGB demande de toute urgence la tenue d'une réunion tripartite sidérurgie par le biais de son comité de suivi".

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL