Macron enfonce le clou vis-à-vis de Trump — Défense Européenne

Claudine Rigal
Novembre 12, 2018

Emmanuel Macron et Angela Merkel se sont rendus dimanche à Rethondes dans l'Oise, ville où a été signé l'armistice. Les images montrant quand se sont salués Donald Trump et Vladimir Poutine, qui a tapoté l'épaule du Président américain, ne font pas exception. "Forum de Paris sur la paix". sans Trump Au-delà du cérémonial, du recueillement et du décorum, le président français a voulu ancrer cette journée dans le présent.

La prétendue " romance " entre Macron et Trump a fait la une des journaux l'année dernière alors que les deux hommes se livraient à une poignée de main très longue, parlaient de " relation privilégiée " et ne pouvaient tout simplement pas s'empêcher de se complimenter.

"Le patriotisme est l'exact contraire du nationalisme".

"Réunir tous les chefs d'État qui se partagent le monde et qui créent la guerre dans le monde pour une commémoration comme celle-ci, ça nous paraissait vraiment déplacé et c'est ce qu'on a voulu dénoncer", a expliqué Bénédicte Gambirasio, membre de la Women's March Paris, l'une des associations à l'appel du rassemblement.

"Trump c'est la guerre": un millier de personnes étaient réunies ce dimanche après-midi place de la République à Paris pour protester contre la présence du président américain aux commémorations du 11 Novembre. "Moi, je suis un nationaliste", avait-il plastronné le mois dernier.

Après un cérémonial militaire, les dignitaires se regrouperont au pied de l'Arc de Triomphe, sous un abri installé pour l'occasion (la météo s'annonce pluvieuse).

Qu'importe les rumeurs et les on-dit qui ne cessent de revenir régulièrement mettre en doute la solidité de leur couple, Brigitte et Emmanuel Macron prouvent une nouvelle fois qu'ils sont toujours aussi complices et amoureux.

Arrivé vendredi soir, il s'était entretenu samedi matin en tête à tête avec Emmanuel Macron, notamment pour aplanir une divergence sur le défense européenne.

"Orgueil". Au-delà des "peuples du monde", c'est bien aux électeurs français que s'adressait aussi le message du Président. "Les traces de cette guerre ne se sont jamais effacées".

"Cela s'appelle, sur notre continent, l'amitié forgée entre l'Allemagne et la France (.)".

La dame âgée de 91 ans a confondu la chancelière allemande et la Première dame française. Juste à côté de l'ancienne plaque commémorant "le crime d'orgueil de l'Empire allemand", ils en ont dévoilé une autre, qui célèbre "les valeurs de réconciliation, au service de l'Europe et de la paix".

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL