Macron et Merkel ont dévoilé la plaque de l'Armistice

Claudine Rigal
Novembre 10, 2018

100 ans après la signature de l'armistice de la Première Guerre mondiale, Emmanuel Macron et Angela Merkel ont présidé samedi une cérémonie sobre et sans discours de commémorations à la Clairière de Rethondes, à Compiègne, dans l'Oise.

Sobrement vêtus, d'un manteau bleu nuit pour Macron, noir pour Merkel, et la mine pénétrée, les deux dirigeants ont passé en revue des militaires de la brigade franco-allemande, avant de déposer une gerbe et se recueillir devant la plaque, puis se rendre dans la reconstitution du célèbre wagon restaurant où l'armistice avait été signé. Ils ont ensuite discuté avec un groupe de jeunes.

Il faut "ne rien céder aux passions tristes, aux tentations de la division", a déclaré le président français, répétant son message politique en faveur de plus de coopération dans une Europe où les électeurs se tournent de plus en plus vers des courants eurosceptiques. C'est ici même qu'a été signé le texte de paix le 11 novembre 1918 entre la France et l'Allemagne. Sur la plaque est écrit qu'Emmanuel Macron et Angela ont, par cet événement, "réaffirmé la valeur de la réconciliation franco-allemande au service de l'Europe et de la paix". La portée symbolique est particulièrement forte: c'est la première fois depuis l'après-guerre que le président français et le chef du gouvernement allemand se rencontrent dans ce mémorial.

Une inscription nettement moins martiale que les termes toujours gravés sur la "Dalle sacrée": "Ici le 11 novembre 1918 succomba le criminel orgueil de l'empire allemand vaincu par les peuples libres qu'il prétendait asservir".

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL