Maison Blanche: la fille de Trump attaquée pour…

Claudine Rigal
Novembre 20, 2018

Ivanka Trump, fille et conseillère du 45e président américain Donald Trump, a utilisé sa boîte mail personnelle pour envoyer des e-mails portant sur des affaires gouvernementales, rapporte lundi 19 novembre le Washington Post, qui évoque des "centaines" de messages.

De son côté, Ivanka Trump a réagi auprès du quotidien, affirmant ne pas avoir été au courant des détails des règles fédérales.

Mais le porte-parole de l'avocat d'Ivanka Trump a rappelé que contrairement à Hillary Clinton, "Mme Trump n'a pas créé de serveur privé chez elle ou au bureau, aucun de ces e-mails ne contenait d'information classifiée, le compte n'a jamais été transféré à la Trump Organization". C'était aussi l'un des arguments de campagne de Donald Trump contre Hillary Clinton.

Le président Donald Trump parle lors d'une conférence de presse
Le président des États-Unis Donald Trump

"La découverte a alarmé certains conseillers du président Trump, qui craignaient que les pratiques de sa fille ne présentent des similitudes avec l'affaire d'Hillary Clinton", note encore le Washington Post, qui indique que ceux qui se sont penchés sur le dossier ont été "surpris par le volume" des mails envoyés et par la désinvolture des justifications de la fille de Donald Trump, qui a plaidé la méconnaissance des règles.

Ivanka Trump, le 17 juillet 2018 à Washington. Cette phrase, signifiant leur volonté de voir Hillary Clinton en prison, était un de leurs cris de ralliement pendant la campagne présidentielle.

Austin Evers, le directeur exécutif de l'American Oversight, une association de contrôle de l'administration, a jugé peu "raisonnable" la défense d'Ivanka Trump: "Il est clair que toutes les personnes appartenant à l'administration Trump sont en état d'alerte maximum sur l'utilisation des courriels personnels", a-t-il expliqué, demandant l'ouverture d'une enquête. Parmi eux, Ivanka Trump déjà, mais aussi Stephen Bannon, ancien stratège du président, Reince Priebus, chef de cabinet, ou d'autres moins connus comme Gary Cohn ou Stephen Miller.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL