Mission InSight sur Mars

Alain Brian
Novembre 26, 2018

La dernière fois qu'un appareil s'était rendu sur la planète rouge, c'était en 2012.

InSight doit aborder l'atmosphère de Mars à 19h47 GMT (20h47 heure française, 11h47 heure de Californie), de manière très oblique pour éviter de voler en éclats. Seuls les Etats-Unis ont réussi à y poser des robots. L'URSS a écrasé plusieurs atterrisseurs, tout comme les Européens, récemment en 2016. Et si le signal tant attendu ne parvient pas au centre de contrôle de la mission, situé au Jet Propulsion Laboratory de Pasadena (Californie)?

Après sept ans de travail et sept mois de voyage, tout va se jouer en sept minutes.

Le seul frottement de l'atmosphère fera aussi monter la température rapidement à 1500°C mais elle n'aura rien à craindre, bien à l'abri d'un bouclier thermique renforcé.

L'agence spatiale américaine (NASA) s'apprête à mettre à exécution, le 26 novembre à 20:00 (GMT+1), l'atterrissage de la mission InSight sur Mars, après un long périple de six mois dans l'espace, une manoeuvre périlleuse et délicate sur la planète rouge, "communément appelée le cimetière galactique des missions scientifiques, étant donné que le taux d'échec d'opérations similaires caracole à une hauteur stratosphérique de 60%", explique à MAP-Washington, le Marocain Kamal Oudrhiri, partie prenante de ce projet scientifique révolutionnaire, qui en est lui-même à son 4è atterrissage. Rapporté à son point de départ sur Terre, à 480 millions de km de là, " c'est comme marquer un but à 130.000 km de distance", souligne la Nasa.

Quatre minutes et une centaine de kilomètres plus bas, un parachute s'ouvrira automatiquement, freinant brutalement la descente.

Vers 20h45, Insight débutera son entrée dans l'atmosphère martienne, à la vitesse folle de 20 000 km/h, avant de se délester de son bouclier thermique et de déployer son parachute: la sonde ralentira ainsi à 15 000 km/h, puis subira une autre décélération grâce à ses douze rétrofusées (voir une simulation ici).

Pour en savoir plus et connaitre les détails concernant l'atterrissage d'InSight, n'hésitez pas à consulter notre article : Atterrissage d'InSight: que va-t-il se passer pendant les " 7 minutes de terreur "?

Mais avant de se livrer à ces analyses, InSight devra d'abord se poser. Il va mesurer l'activité sismique de Mars. Sonder l'intérieur de Mars, c'est quelque chose de nouveau. Autre instrument remarquable, allemand celui-là: HP3 ressemble à une taupe reliée par une laisse à l'atterrisseur et creusera de 3 à 5 mètres de profondeur sous la surface de Mars pour prendre sa température. Des connaissances qui permettront de mieux comprendre la formation de la planète, il y a des milliards d'années, et par conséquent de la Terre, seule planète rocheuse dont nous avons réellement étudié l'intérieur jusqu'à présent. "On va peut-être avoir des surprises et en apprendre beaucoup sur comment se construisent les planètes telluriques", pronostique le planétologue François Forget.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL