Paris-Bercy: Djokovic s'en sort contre Federer après 3h03 d'effort !

Solenn Plantier
Novembre 3, 2018

Vu la trajectoire des deux joueurs ces derniers mois, parfois presqu'inquiétante pour Federer, totalement lunaire pour Djokovic, le deuxième set ne semblait pas forcément parti pour durer.

Le Serbe Novak Djokovic, qui semble impossible à arrêter depuis cet été, a failli rompre mais a finalement fait plier Roger Federer en trois sets 7-6, 5-7, 7-6 lors d'une demi-finale de haute voltige, samedi, au Masters 1000 de Paris.

Le temps du premier set, Djokovic a été malmené par les frappes profondes, puissantes et précises de Cilic, particulièrement percutant au retour.

Quelles conséquences pourraient avoir ce match pour le Masters de Londres qui débute dans une semaine (11-18 novembre)?

"J'ai joué un match très solide, ça faisait longtemps que je l'attendais", s'est réjoui Federer, qui s'est décidé à participer au tournoi parisien à la dernière minute. Le Serbe a signé face au Suisse sa 22e victoire de suite sur le circuit.

Quant au Serbe, sa marche victorieuse se poursuit, même s'il a, pour la première fois, été tout près de regoûter à cette défaite qui se refuse à lui depuis début août (en huitièmes de finale à Toronto contre Stéfanos Tsitsipas).

Outre les deux trentenaires, un autre joueur se plaît à Paris: il s'agit de Thiem.

Djokovic, numéro 2 mondial, s'est imposé 7-6 (8/6), 5-7, 7-6 (7/3) pour rejoindre la finale de ce rendez-vous ATP Masters 1000 sur surface dure doté de 4 872 105 euros. Une nouvelle preuve que l'Autrichien de 25 ans élargit progressivement sa palette, deux mois après avoir atteint à l'US Open son premier quart de finale en Grand Chelem ailleurs que Porte d'Auteuil. Et Kei Nishikori battu, le voilà, avec Cilic, officiellement qualifié pour le Masters.

Djokovic n'est pas le premier à avoir accompli un tel exploit dans le tennis masculin: en 2000, le Russe Marat Safine avait en effet réussi à se hisser à la première place du ranking tout en commençant la saison hors du top 20. Ce gros cogneur, pas très friand de subtilité dans son jeu, n'a pas vraiment eu à se forcer pour battre Alexander Zverev (6-1, 6-2).

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL