À partir de jeudi, le téléphone fixe à l'ancienne, c'est terminé

Xavier Trudeau
Novembre 14, 2018

En cas de déménagement, l'abonné ne pourra souscrire ou migre qu'à des offres en VoIP pour la téléphonie fixe ou des offres Internet Fibre ou ADSL en ADSL Nu ou en dégroupage total. La date du 15 novembre signe en fait la "bascule vers [un] nouveau mode de transmission", l'internet protocol, dit IP, plus moderne.

À partir du 15 novembre 2018, Orange ne proposera plus d'abonnement classique au téléphone fixe. " La fin de la technologie en T n'est pas la fin du téléphone fixe ", martèle Nicolas Roy, directeur technique des réseaux et services d'Orange France.

Après le télégramme, les cabines téléphoniques ou encore le minitel, les téléphones branchés sur le réseau d'Orange, l'ex-France Télécom, ne seront plus vendus.

L'abonnement téléphonie fixe reste au même tarif. Quant aux 8 millions d'abonnés encore raccordés au réseau RTC, via la traditionnelle prise murale en "T", ils bénéficieront d'une solution comparable lors de la fermeture de leur réseau local, à partir de 2023. Pas d'inquiétude pour ceux qui ne veulent pas franchir le pas immédiatement, leur téléphone fonctionnera encore sur le RTC. Tous les utilisateurs du téléphone fixe devront donc progressivement prendre une box.

De toute façon cela se fait progressivement et Orange avertit l'usager quand le basculement du réseau analogique (RTC) au réseau numérique (IP) a lieu.

La fibre va finir par prendre le pas sur le cuivre. L'annonce du la fin du réseau en T montre qu'Orange n'a plus l'intention d'investir, alors que nous avons un besoin criant de maintenance.

Les usagers pourront-ils continuer à utiliser leurs téléphones? Elles deviendront obsolètes lorsque tous les foyers français disposeront d'une connexion via la fibre optique, soit aux alentours de 2030, précise BFMTV. Déjà en expérimentation depuis 2016, 6 communes du Finistère (Concarneau, Elliant, Melgven, Rosporden, Saint-Yvi et Tourch) et une commune du Val-d'Oise (Osny) seront coupées dès 2021. Les premiers retours mettent en avant la simplicité des offres, un accompagnement apprécié et une meilleure qualité des communications téléphoniques. Son objectif était de valider les offres de téléphonie fixe sur IP, tester les parcours clients et analyser les retours des clients, vendeurs, conseillers et techniciens. C'est une évolution progressive, encadrée par l'Arcep (Autorité de régulation des communications électroniques et des Postes) et qui concerne tous les opérateurs.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL