Selon Boeing, un capteur pourrait être en cause

Claudine Rigal
Novembre 9, 2018

"Le comité de sécurité des transports indonésien a indiqué que le vol 610 de Lion Air a reçu des informations erronées d'un des capteurs d'incidence (AOA, Angle of Attack sensor)", a indiqué le constructeur aéronautique, en mettant à jour ses instructions pour les compagnies aériennes qui seraient confrontées au même problème. Le mercredi 7 novembre 2018, Boeing a adressé une note aux compagnies aériennes afin de donner la démarche à suivre pour les pilotes en cas de données erronées transmises par des sondes de l'appareil. Des données erronées indiquant un angle de vol trop élevé peuvent en effet conduire les ordinateurs de bord à faire plonger l'avion afin d'éviter un décrochage supposé, avant que les pilotes aient le temps de réagir.

Des problèmes avec les capteurs pourraient concerner 246 avions Boeing 737 Max dans le monde entier, annonce un communiqué de la Federal Aviation Administration américaine dont une copie a été obtenue par Sputnik.

Près de 250 appareils de la famille 737 Max dans le monde vont faire l'objet d'une révision. Et l'appareil n'était entré en service qu'au mois d'août dans la flotte de la compagnie à bas coût.

Les enquêteurs indonésiens ont indiqué que l'appareil avait enregistré des problèmes techniques au cours de ses quatre derniers vols, dont un vol marqué par des problèmes simultanés des capteurs d'incidence et de l'anémomètre, qui mesure la vitesse.

"Les deux capteurs d'incidence de l'appareil montraient une différence de 20 degrés alors qu'ils auraient dû être alignés", a précisé Soerjanto Tjahjono, chef du comité de sécurité des transports indonésien.

Déjà, l'Indonésie avait demandé à Lion Air d'inspecter les Boeing 737 de la compagnie.

Sur le lieu de l'accident en mer de Java, les recherches pour retrouver de nouveaux corps et débris de l'appareil vont se poursuivre jusqu'à la fin de la semaine.

L'appareil, qui transportait 143 passagers et sept membres d'équipage à destination de Jakarta, a percuté ce poteau avec son aile gauche, avant son décollage, alors qu'il roulait pour rejoindre la piste de l'aéroport de Bengkulu.

186 sacs mortuaires contenant des restes humains ont été récupérés. Les autorités de sécurité aérienne américaine et européenne les aident pour mener cette enquête.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL