Tour d'Italie 2019: Froome "pas certain à 100%" de défendre son titre

Solenn Plantier
Novembre 5, 2018

Présent ce mercredi à la présentation de la 102e édition du Tour d'Italie qui avait lieu à Milan, Chris Froome ne sait pas à cet instant s'il sera au Grand Départ donné de Bologne le 11 mai prochain. Cinq étapes de montagnes sont justement au programme. Il y aura sept arrivées au sommet, dont le chrono d'ouverture et celui vers Saint-Marin (9e étape).

En lançant le Giro de Bologne avec un cronoscalata (contre-la-montre en côte) de 8,2 km sur les pentes du monastère de San Luca et ses rampes à 16%, Mauro Vegni, le directeur de l'évènement, entend bien mettre fin à la traditionnelle étape de plaine pour sprinteur qui selon lui " a fait son temps ".

La première et la dernière étape du Giro 2019 seront des contre-la-montre.

La première grosse étape montagneuse sera celle du 24 mai entre Pinerolo et Ceresolo Reale (188 km). Le lendemain, quatre gros cols garniront le parcours entre Saint-Vincent et Courmayeur (131 km).

Après une étape de transition vers Come, la montagne sera de retour avec Lovere-Ponte di Legno (226 km).

21 étapes dont 5 de montagnes et 3 chronos individuels pour un total de 58,5 km comprenant tous une difficulté et 7 étapes vallonnées.

La 20e et avant-dernière promet également du spectacle, avec trois ascensions avant la montée finale de Croce d'Aune-Monte Avena (13,5 km à 6,3%).

Les deux jours de repos sont programmés les lundi 20 et 27 mai.

En cours de route, le Giro rendra notamment hommage au génie de la Renaissance Leonardo, à l'occasion des 500 ans de sa mort, lors d'une étape, la 3e, partant de Vinci. La septième étape se clôturera à L'Aquila afin de commémorer les dix ans du tremblement de terre qui a ravagé la ville. Il n'est pas sûr que Chris Froome le dernier vainqueur du Tour d'Italie vienne pour la seconde année consécutive sur ce premier Grand Tour de l'année.

Car, après un début de Giro réservé aux puncheurs et sprinters, la 102 édition, présentée à Milan, proposera des étapes de montagne extrêmement difficiles en deuxième et troisième semaines, avec en particulier la montée du Passo Gavia (2 618 m d'altitude). "Mais une chose est sûre, si je ne suis pas là, l'un de mes coéquipiers y sera pour essayer de gagner", a encore dit le tenant du titre.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL