Twitter: À peine sorti de France, Donald Trump se moque d'Emmanuel Macron

Xavier Trudeau
Novembre 13, 2018

Paie pour l'Otan ou non!

Emmanuel Macron avait lui-même détourné ce slogan en déclarant "make our planet great again", manière de critiquer le manque d'engagement du résidant de la Maison-Blanche dans la lutte contre le réchauffement climatique.

Donald Trump n'aurait-il pas apprécié son week-end pluvieux avec Emmanuel Macron pour les commémorations du centenaire de la Première Guerre mondiale?

Alors que le débat autour d'une armée européenne a été relancé par Emmanuel Macron le 6 novembre, lorsque celui-ci a suggéré que l'Europe "construise sa propre armée", Donald Trump a réagi une nouvelle fois sur Twitter ce 13 novembre. "Comment cela s'était terminé pour la France?" On commençait à apprendre l'allemand à Paris avant que les Etats-Unis n'interviennent.

Visiblement agacé par les commentaires dans les médias américains, il a défendu sa décision de ne pas se rendre samedi au cimetière américain de Bois Belleau, dans le nord de la France, en raison du mauvais temps.

Après avoir à nouveau critiqué l'idée de l'armée européenne, Trump a attaqué Macron sur les taxes sur les vins américains avant de changer de sujet et de railler sa faible cote de popularité ainsi que le taux de chômage en France.

"La question de l'armée européenne a été expliquée à Trump et à son état major, assure un conseiller de l'Elysée".

Donald Trump exhorte régulièrement les pays européens membres de l'Otan à augmenter leurs dépenses militaires, estimant que les États-Unis paient une trop grande part du budget de l'alliance atlantique. "Nous n'avons pas à commenter les contenus qui sont dédiés à ses concitoyens", ajoute-t-il.

"Emmanuel Macron propose que l'Europe construise sa propre armée contre les Etats-Unis, la Chine et la Russie".

Tôt ce matin - aux Etats-Unis, en tout cas - le chef d'Etat américain a dégainé un tweet incendiaire à destination de son "bon ami" Emmanuel Macron.

Dans une dernière salve, le 45 président des Etats-Unis s'en est pris à l'un des fleurons français à l'export: le vin. "Le problème est que la France rend la tâche très difficile aux Etats-Unis pour vendre leur vin en France et applique des tarifs élevés alors que les Etats-Unis rendent ça facile pour les vins français et appliquent de très bas tarifs", a-t-il dit, appelant au changement.

Si l'enjeu n'est pas anecdotique (3,2 milliards d'euros de vins et spiritueux exportés de la France vers les Etats-Unis l'an passé pour 200 millions de vins américains importés), le vin français ne représente qu'une goutte d'eau dans le déficit des échanges extérieurs américains qui s'est creusé à 566 milliards de dollars en 2017. "Pas juste, doit changer!"

"Le problème est qu'Emmanuel souffre d'une très faible cote de popularité en France, 26%, et un taux de chômage à près de 10%", a-t-il écrit en enchaînant sur un "MAKE FRANCE GREAT AGAIN". Par ailleurs, il n'y a pas de pays plus nationaliste que la France, un peuple très fier et de plein droit donc! Reprenant l'antienne bien connue de l'injustice commerciale dont souffriraient les Etats-Unis vis-à-vis des autres pays, il a attaqué le commerce français sur. le vin.

A l'Elysée, on tente de minimiser. "Le lien existe au-delà des tweets, entre Trump et le président".

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL