Un immeuble s'effondre à Charleville-Mézières — Ardennes

Xavier Trudeau
Novembre 8, 2018

Mercredi, les membres du gouvernement sont arrivés à pied de la gare de Charleville-Mézières, après être venus par train de Paris, pour participer au Conseil des ministres exceptionnellement délocalisé dans ce département symbole de la Grande Guerre, mais aussi de la désindustrialisation. Le bâtiment s'est écroulé trente minutes plus tard, selon France3.

L'immeuble était composé au rez-de-chaussée "d'une ancienne chocolaterie (ex-enseigne Leonidas) désaffectée, d'un appartement sur deux étages dans lequel il n'y avait pas d'occupant présent au moment de l'effondrement, et d'un dernier appartement dans le grenier, type studette, dans lequel il y avait une occupante. Il n'y a eu aucune victime, c'est une certitude ", a indiqué la préfecture des Ardennes à l'AFP. A l'aide d'une échelle dans l'immeuble, les secours dépêchés sur les lieux ont évacué une personne âgée. "C'est elle qui a donné l'alerte et qui a été quitté l'immeuble avant qu'il ne s'effondre", a détaillé le magistrat. "L'enquête qui est ouverte devra déterminer les causes de l'effondrement de l'immeuble qui ne présentait pas les caractéristiques d'un habitat indigne ou insalubre", précise la préfecture par communiqué. Il s'agirait d'un bâtiment voisin d'un chantier concernant un magasin H&M.

Deux jours après l'effondrement meurtrier de plusieurs immeubles dans le centre de Marseille, un autre édifice s'écroule à son tour, cette fois à Charleville-Mézières (08). Une cinquantaine de personnes des immeubles adjacents ont été évacuées et placées en sécurité.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL