Une automobiliste interpelle Macron et fait le buzz

Xavier Trudeau
Novembre 8, 2018

"Quand on change de voiture, on passe aussi à une voiture qui consomme moins", assure la secrétaire d'Etat.

Emmanuelle Wargon, filmée face caméra en mode selfie, reprend les mêmes codes que l'internaute en colère. " J'aimerai dire à Monsieur Macron, s'il comprend la grogne des automobilistes, qu'est-ce qu'il va faire pour eux?"

Postée sur Facebook il y a deux semaines, son intervention a déjà été vue plus de 5 millions de fois. La grand-mère détaille ses griefs: le durcissement du contrôle technique ("la moitié des voitures ne passe plus"), la hausse du prix du carburant ("ça va durer jusqu'à quand ça?"), la chasse aux véhicules diesel ("tous nos véhicules diesel vous dérangent alors il faut les changer mais c'est pas pour ça que j'ai du pognon pour changer ma voiture"), l'augmentation du nombre de radars ("y'a une forêt de radars en France") et les voitures privées banalisées.

Avant d'ajouter: "On ne peut plus circuler, on ne peut plus faire notre plein, les gens sont obligés de demander des ruptures conventionnelles de contrat parce qu'aller travailler leur coûte plus cher que ce qu'ils gagnent!" "On est traqué" constate l'automobiliste en colère qui roule 25 000 km par an, "on n'en peut plus".

Pour Mme Wargon, "plus de sécurité (routière), oui, ça veut dire plus de radars, et je voudrais rassurer tout le monde, le produit des amendes va intégralement au financement de la sécurité routière, donc ce n'est pas pour gagner de l'argent qu'on fait ça, c'est pour améliorer la sécurité routière car encore aujourd'hui la route tue".

Jacline, interrogée par nos confrères de Ouest-France, estime que sa vidéo a du succès "parce que les Français en ont ras-le-bol".

Ce lundi sur LCI, l'automobiliste bretonne s'est de nouveau exprimée sur ce sujet et a lancé un nouveau message au chef de l'Etat et au gouvernement français. Depuis la mise en ligne de sa vidéo, elle a reçu des milliers de témoignages. Le locataire de l'Elysée a par ailleurs ré-affirmé qu'il appliquerait son programme jusqu'au bout et n'a pas convaincu Jacline Mouraud: "Il n'a pas été élu pour saigner son peuple".

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL