Une femme tuée en pleine rue ce mardi — Besançon

Claudine Rigal
Novembre 2, 2018

Une femme de 34 ans a été tuée ce mardi, à la mi-journée, dans le quartier Saint-Ferjeux, à Besançon.

Elle était hébergée dans un foyer pour victimes de violences conjugales après avoir porté plainte à plusieurs reprises contre son mari et avait fait l'objet en juillet d'une ordonnance de protection délivrée par un juge des affaires familiales, censée empêcher son mari de l'approcher. "L'objet tranchant et pointu a entraîné sa mort par rupture de l'aorte", a-t-on appris de source policière.

Le parquet de Besançon a lancé mercredi un appel à témoins pour retrouver son mari, un Afghan de 38 ans, "suspect numéro un".

À quelques encablures de la scène de crime, une caméra de tramway a filmé cinq minutes avant le drame un homme qui suivait la victime, en se soustrayant à son regard.

D'après le procureur de la République, Etienne Manteaux, la victime présentait "une plaie légère à gauche du cou et une plus importante au niveau droit, qui a sectionné la carotide".

Aucun effet personnel de la victime n'a été volé. "Le caractère crapuleux de l'agression est exclu", a ainsi estimé Etienne Manteaux.

"Toute personne susceptible de faire avancer l'enquête est invitée à contacter le commissariat de police de Besançon", a rappelé Charly Kmyta.

En 2016, 123 femmes ont été tuées par leur conjoint ou ex-compagnon en France, soit environ une tous les trois jours.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL