Vedette internationale recherche vendeur de falafels, désespérément

Pierre Vaugeois
Novembre 11, 2018

"Je voudrais lui dire à quel point cette nuit a compté pour moi".

Interrogé par Le Mensuel de Rennes à l'occasion des 40 ans des " rencontres trans musicales ", le chanteur américain a raconté comment ce soir-là, sa rencontre avec un vendeur de falafels fan de sa musique, a " changé sa façon de voir le monde ". Il recherche activement un vendeur de falafels avec lequel il avait passé la nuit suivant sa première grande scène à l'étranger, comme il le raconte lui-même: "L'énergie qui montait de la foule était de la pure adrénaline (.)".

25 ans plus tard, Ben Harper se souvient très bien de ce concert: "Je n'avais jamais joué devant des gens aussi nombreux et réceptifs". "Après son concert aux Trans, le premier en dehors des Etats-Unis, le prodige de la guitare " n'arrivait pas à dormir " et a donc " marché, seul dans les rues de Rennes ".

C'est à ce moment-là que l'interprète de " Diamonds On The Inside " s'arrête dans un stand de falafels pour entamer une longue discussion avec le restaurateur: " Le propriétaire faisait tourner mon EP "Like a King " sur sa stéréo". "Il adorait visiblement mes chansons", se souvient-il dans Le Mensuel de Rennes. Cette intensité qui entourait la musique que j'avais écrite était totalement nouvelle pour moi. Celui qui fait dire à Ben Harper que Rennes, fut, pour lui, "une renaissance ". Fort heureusement, il parlait anglais.

Mais ce concert n'est que le début d'une autre histoire: incapable de trouver le sommeil après sa prestation, le jeune musicien part se promener dans les rues de Rennes et tombe sur un vendeur de falafels...avec qui il va passer le rester de la nuit "à rire, parler et manger ".

Et l'artiste d'ajouter: "J'espère que, par un hasard incroyable, il lira ceci". Le Télégramme a relayé l'appel et le hashtag #BenàRennes est lancé sur Twitter.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL