Zuckerberg monte au créneau pour défendre Facebook empêtré dans une nouvelle polémique

Claudine Rigal
Novembre 17, 2018

Au passage, le communiqué de Facebook ajoute un second démenti, cette fois contre de nouvelles accusations - bien plus graves - concernant les interférences russes sur les élections américaines de 2016 ou le refus de censurer les propos anti-musulmans de Donald Trump alors que ce dernier était candidat à l'élection.

Incontournable et connu de tous Facebook est le plus grand réseau social existant, fort de ses deux milliards d'utilisateurs et d'un nombre.

Le New York Times "a tort de suggérer que nous ayons jamais demandé à Definers de payer pour, ou d'écrire des articles pour le compte de Facebook, ou de répandre de fausses informations". Le "NYT " avance que Facebook a demandé à Definers de mener une campagne de dénigrement visant à discréditer le milliardaire qui avait violemment critiqué le réseau social en début d'année et qui est l'une des bêtes noires des leaders populistes dans le monde.

Le géant de l'internet n'en a pas moins " rompu son contrat " mardi soir avec cette société de relations publiques, proche du parti républicain.

Facebook conteste les informations du journal.

" Les critiques de Cook ont irrité Zuckerberg, qui a ensuite ordonné à son équipe de direction d'utiliser uniquement des téléphones Android, arguant que le système d'exploitation comptait beaucoup plus d'utilisateurs que celui d'Apple", lit-on dans l'article du New York Times. Il a aussi dit son "respect" pour George Soros malgré leurs différends. Mais il assure qu'avancer que l'action de la société de relations publiques "relevait d'une attaque antisémite est répréhensible et faux". Le ton de la lettre ouverte de la fondation de George Soros adressée à Sheryl Sandberg ne laisse pas entrevoir d'armistice. "Nous enjoignons Facebook d'arrêter d'utiliser les méthodes inspirées par celles des ennemis de la démocratie à travers le monde", écrit Patrick Gaspard, le président de la fondation.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL