Albert II et Delphine Boël convoqués à l'hôpital, le roi n'ira pas

Pierre Vaugeois
Décembre 1, 2018

L'arrêt de la Cour d'appel du 25 octobre reconnaissait que Jacques Boël n'est pas le père biologique de Delphine Boël. par conséquent, la recherche de filiation a été jugée fondée.

Ce jeudi, Het Nieuwsblad affirmait qu'une convocation avait été envoyée à Delphine Boël, à sa mère Sybille de Selys Longchamps et à Albert II pour qu'ils se présentent la semaine prochaine à l'hôpital Erasme. Soit, comme l'a appris Le Soir, en laissant à ses avocats le soin de tenter un recours en cassation. Ce n'est qu'ensuite qu'ils diront si Albert II se soumettra ou non au test génétique.

Selon Het Nieuwsblad, le roi Albert II et Delphine Boël auraient été convoqués à l'hôpital Erasme la semaine prochaine. Mais la principale concernée croit toutefois dans cette possibilité, estimant qu'Albert fera durer l'affaire jusqu'à sa mort.

Le quotidien flamand ajoute qu'il reste une autre option à l'ancien souverain: ignorer purement et simplement la convocation et ne pas se soumettre au test ADN. Le tribunal pourrait alors considérer cela comme un aveu implicite de culpabilité. Mais Alain Berenboom, l'avocat du roi Albert II contacté par l'agence Belga a évoqué une " nouvelle inexacte ". Ce prélèvement permettra de comparer les ADN et de savoir si Delphine est bien la fille de l'ancien roi, comme elle le clame depuis maintenant plusieurs années. "Mais peut-être Mme Boël a-t-elle décidé de prendre rendez-vous dans ce but la semaine prochaine?", suggère-t-il.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL