Beyoncé, star du concert pour le centenaire de la naissance de Mandela

Pierre Vaugeois
Décembre 6, 2018

Ce concert est le point culminant d'une série d'événements qui se sont tenus dans le cadre du centenaire de la naissance Nelson Mandela, figure historique de la lutte contre l'Apartheid.

La superstar de la chanson américaine Beyoncé a honoré dimanche la mémoire de Nelson Mandela lors d'un concert géant qui a également réuni à Johannesburg d'autres vedettes comme Ed Sheeran, Jay-Z, Pharrell Williams et Usher. Des milliers de fans, dont la plupart avaient obtenu des tickets gratuits en échange de leur activisme humanitaire, avaient commencé à arriver dans le stade, plusieurs heures avant que ne vibrent les premières notes de musique.

Outre une brochette de stars mondiales, dans laquelle figurait également Chris Martin, du groupe Coldplay, le président sud-africain Cyril Ramaphosa a accueilli ses homologues Nana Akufo-Addo (Ghana), Paul Kagame (Rwanda) et Julius Maada Bio (Sierra Leone). Selon les médias sud-africains, de nombreux vols se sont produits aux alentours du stade qui a abrité la cérémonie.

"Je suis très excitée de voir Beyoncé et ce groupe d'artistes connus venir en Afrique du Sud pour se produire sur scène. C'est beau de voir ce beau rappel des valeurs de Mandela", a déclaré une spectatrice de 23 ans, Ano Shonhiwa.

Plus tôt dimanche, sa veuve Graça Machel, drapée dans une robe jaune vif et bleu, lui a rendu hommage sur scène.

Touchée par cet immense honneur, la star américaine a également décidé de rédiger une lettre à l'intention de Nelson Mandela, également le "mentor préféré" de la légendaire présentatrice Oprah Winfrey. Un "appel au coeur et à l'esprit de l'humanité à travers le monde" d'après Ndaba Mandela, petit fils du grand homme, souligné par cette déclaration écrite de Beyonce.

Héros de la lutte antiapartheid, Nelson Mandela a été libéré en 1990 après vingt-sept ans de détention et son parti, le Congrès national africain (ANC), légalisé. Les dernières lois racistes sont abolies et une transition démocratique s'engage.

" Suivez toutes les infos du Figaro culture sur Facebook et Twitter".

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL