Des séparatistes dénoncent la politique du Polisario

Claudine Rigal
Décembre 4, 2018

Rabat a dévoilé aujourd'hui la composition de la délégation officielle qui participera les 5 et 6 décembre 2018 à Genève à la "table ronde" sur le Sahara à l'invitation de l'Envoyé personnel du Secrétaire Général de l'ONU, Horst Köhler.

Ce courant politique souligne qu'il dispose d'un "agenda politique clair pour la justice et la démocratie au sein du Polisario et une alternance du pouvoir en tant qu'approche civilisée à travers des élections libres et démocratiques". Il appelle la communauté internationale et les Nations unies à envoyer des observateurs internationaux indépendants dans les camps pour s'assurer que le polisario est illégitime pour parler au nom des Sahraouis dans les camps et au-delà. Elles demandent en outre à se réunir avec des femmes du Maroc, de l'Algérie et de la Mauritanie en marge des négociations.

Pour rappel, le Polisario sera représenté par Khatri Addouh, M'Hammed Khaddad, Fatma El Mehdi, Sidi Mohamed Omar ainsi que Mohamed Ali Zerouali lors de la "table ronde" de Genève.

La même résolution réaffirme les paramètres du processus politique, définis depuis 2007, et conforte tous les acquis du Maroc en ce sens qu'elle consacre la prééminence de l'initiative d'autonomie, salue les efforts sérieux et crédibles du Royaume pour parvenir à une solution politique de ce conflit artificiel et appelle au recensement des populations des camps de Tindouf, a-t-elle conclu.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL