Entre hésitations et complotisme — Gilets jaunes

Xavier Trudeau
Décembre 14, 2018

Un jour, c'était en novembre dernier, un homme interpelait ainsi le président Emmanuel Macron: " Avec ma retraite je ne peux pas payer des tenues rutilantes comme Brigitte, vous comprenez hein?.

Emmanuel Macron l'avait reconnu dans son intervention télévisée: l'effort demandé aux retraités avec l'augmentation de la CSG " était trop important et il n'était pas juste ". Pour les bénéficiaires de la mesure, le taux de CSG appliqué à leurs revenus va donc être ramené à 6,6%, au lieu de 8,3% depuis janvier 2018. Près de 3,7 millions de retraités devraient ainsi retourner à l'ancien taux de CSG à 6,6%. Pour savoir quels sont les retraités qui seront réellement concernés par cette mesure il faut se référer au revenu fiscal de référence (RFR) de 2017, inscrit sur l'avis d'impôt de 2018.

Celui-ci est actuellement fixé à 14.610 euros pour une personne seule -en deçà, le salarié est exonéré. Au delà, c'est la CSG au taux de 8,3% qui continuera de s'appliquer. En 2019, les seuils sont simplement rehaussés par rapport au niveau d'inflation en 2017, soit 1%. La motion de censure déposée mardi par trois partis de gauche contre le gouvernement sera débattue ce jeudi avant d'être soumise au vote, même si la motion n'a aucune chance d'aboutir.

Rappelons que les retraités dont le RFR est compris pour 2017 entre 11 128 et 14 548 euros bénéficient eux d'une CSG à taux réduit, à 3,8%. Reste toutefois à voir comment la mesure pourra entrer en application alors qu'elle ne figure pas dans le budget 2019 de la Sécurité sociale qui a déjà été adopté.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL