"Gilets jaunes" : soutenez-vous cette journée de mobilisation ?

Claudine Rigal
Декабря 8, 2018

Le gouvernement français a assuré que les forces de l'ordre seraient plus mobiles pour répondre "plus efficacement à la stratégie de dispersion et de mouvement des casseurs", car "tout laisse à penser que des éléments radicaux vont tenter de se mobiliser ". Et après les débordements de la semaine précédente, les commerçants près des Champs-Elysées se barricadent.

En régions, une interdiction de manifester a été décrétée dans quatre communes du Nord, tandis qu'à Montauban, 28 cocktails Molotov et trois bombes artisanales ont été saisis sur un rond-point occupé par des "gilets jaunes".

Le gouvernement, voyant que les mesures annoncées dans la semaine ne suffisait pas à calmer la colère, a multiplié les appels au calme ces derniers jours, et plusieurs figures de cette contestation née sur les réseaux sociaux ont appelé à défiler pacifiquement.

Les chiffres de mobilisation des forces de l'ordre sont sans précédent depuis le soulèvement étudiant de Mai-1968, notamment dans la capitale où le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, a dit attendre "quelques milliers de personnes" mais "avec des gens ultra-violents".

Selon l'envoyé spécial de France 24, Karim Hakiki, les forces de l'ordre avaient déjà procédé à 121 interpellations à 7h30 majoritairement pour "participation à un regroupement en vue de la destruction de véhicules".

Et surtout les contrôles ont été renforcés: jusqu'à présent 354 personnes ont été interpellées à Paris, et 127 personnes ont été placées en garde à vue, selon la préfecture de police.

Commerces fermés, spectacles annulés, matches de foot reportés, programme du Téléthon et parcours de la marche pour le climat changés: partout dans l'Hexagone, des dispositions exceptionnelles sont en vigueur pour se prémunir d'une nouvelle flambée de violences, comme celles qui avaient entaché les manifestations du 1er décembre.

A Paris, la tour Eiffel, le Louvre seront fermés, tout comme de nombreux commerces et restaurants et 36 stations de métro. Elles ont retiré du mobilier urbain (2.000 éléments) mais aussi déployées un dispositif policier inédit avec 8.000 policiers dans la capitale.

Dans un large périmètre autour des Champs-Élysées, les vitrines ont été couvertes de planche de bois. Le tout devrait donner des allures de ville morte à Paris. Les hôpitaux ont prévu des "renforts", et l'État déploiera des "VBRG", ces véhicules blindés à roue de la gendarmerie. Plusieurs autres pays européens ont fait de même. "Faites profil bas et évitez les rassemblements ", a recommandé jeudi soir l'ambassade des États-Unis aux Américains présents à Paris. Cette semaine pour calmer les esprits, l'exécutif a notamment annoncé l'annulation de la hausse de la taxe sur les carburants et envisage une prime de pouvoir d'achat défiscalisée. A la mi-journée, les représentants des Gilets jaunes libres, Jacline Mouraud et le Toulousain Benjamin Cauchy ont appelé les Gilets jaunes à ne pas manifester à Paris. ", a-t-il posté sur Facebook".

Les "gilets jaunes libres", qui se veulent "modérés", ont été reçus pendant une heure et demie vendredi soir à Matignon par Édouard Philippe.

"Ma mission c'est d'atteindre les objectifs qui ont été fixés par le président de la République". Elle dit " attendre la parole du Président", maintenant. "J'espère qu'il va parler au peuple de France comme un père, avec amour et respect".

Silencieux toute la semaine, Emmanuel Macron ne s'exprimera qu'en "début de semaine prochaine" sur la crise, a indiqué le président de l'Assemblée nationale Richard Ferrand.

D'autres rapports

Discuter de cet article