L'épidémie de bronchiolite arrive en Normandie

Evrard Martin
Décembre 8, 2018

Cette maladie respiratoire contagieuse est très fréquente chez les enfants de moins de deux ans. Les passages aux urgences pour bronchiolite ont ainsi augmenté de 31% par rapport à la semaine précédente, comme le rapporte le bulletin hebdomadaire de Santé publique France.

L'épidémie de bronchiolite s'est installée dans toutes les régions de France, sauf en Corse. En outre, 813 enfants ont été vus pour bronchiolite par SOS Médecins du 26 novembre au 2 décembre, soit 18% de plus que la semaine précédente.

"L'épidémie est particulièrement sévère cette année, avec un pic - atteint depuis la fin de la semaine dernière - plus élevé que les années précédentes". On saura avec plus de précision, dans quelques semaines, une fois que les cas seront moins nombreux, si le pic épidémique a été dépassé cette année ou pas.

Les grands enfants et les adultes sont souvent porteurs du VRS mais n'en présentent aucun signe - ou alors un simple rhume.

Tout d'abord, il faut savoir que le virus ne touche que les tout-petits, les enfants de moins de 2 ans, car leurs bronches ne sont pas encore capables d'éliminer le mucus qui se forme à l'intérieur et qui provoque toux et parfois une respiration sifflante. Dans une brochure intitulée " Votre enfant et la bronchiolite ", Santé Publique France rappelle les bons gestes pour éviter la contamination: se laver les mains régulièrement, aérer la maison 10 minutes par jour, éviter d'emmener son enfant dans des lieux publics confinés, ne pas partager les biberons ou encore bien nettoyer les jouets et doudous. L'enfant peut être gêné pour respirer, avoir du mal à manger et dormir, avoir de la fièvre. Dans 95% des cas, votre enfant se soignera à la maison et guérira spontanément en cinq à dix jours (et toussotera pendant deux à trois semaines).

Rien que la semaine dernière, 1 172 nourrissons sur les 3 575 venus consultés en urgence ont dû être hospitalisés, ce qui représente près d'un tiers des consultations.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL