La lettre incendiaire de Catherine Deneuve à Laurent Delahousse

Pierre Vaugeois
Декабря 5, 2018

Les reproches de Catherine Deneuve concernent essentiellement l'exposition de sa vie privée, chose qu'elle a toujours souhaité préserver. Le 25 novembre dernier, "Un jour, un destin", le magazine de Laurent Delahousse sur France 2, revenait sur la carrière de la comédienne Catherine Deneuve. Elle se moque aussi du choix des personnes invitées à témoigner.

Un documentaire, produit par la société de production de Laurent Delahousse, que la principale intéressée n'a guère goûté. Dans une lettre ouverte parue dans les colonnes de Télérama, l'actrice n'hésite pas à dire tout le mal qu'elle pense de ce portrait. Le ton est donné.

"Un portrait superficiel et morbide à souhait". L'actrice avait laissé sur la boîte vocale d'un journaliste en charge du reportage le message suivant: "Bonjour, c'est Catherine Deneuve au téléphone". La vie survolée, les événements dramatiques multipliés, des interviews de personnes que je n'ai pas vues depuis plusieurs décennies et qui me connaissent à peine.

Elle poursuit: "C'est le mélange de fiction et de documents réels qui me semblent le plus navrant", expliquant qu'elle considérait qu'"Un jour, un destin" était allé trop loin en reconstituant le décès de sa soeur Françoise dans un accident de voiture en 1967. "Et un plan que je ne peux vous pardonner: une main sur le contact d'une voiture dans laquelle ma soeur va s'exploser quelques minutes plus tard. Suivi des images vraies de l'accident. c'est indigne", s'emporte-t-elle. "C'est indigne", dénonce-t-elle avant de s'adresser au présentateur de l'émission: "Vous l'avez produit, ce film, visionné et commenté, cela me sera toujours insupportable". "Abstenez-vous peut-être d'une deuxième partie que vous avez annoncée", conclut-elle en s'adressant à Laurent Delahousse.

D'autres rapports

Discuter de cet article