La Norvégienne Ada Hegerberg remporte le premier Ballon d'or féminin — Foot

Solenn Plantier
Décembre 4, 2018

"Ce premier Ballon d'Or, c'est déjà une récompense pour tout le football féminin, pour toutes les anciennes joueuses et tout le travail qui a été fait". Âgé de 23 ans, celle-ci a été élue avec 136 points.

Hegerberg faisait partie des sept lyonnaises nommées pour ce trophée. Elle devance la Danoise Pernille Harner (Wolfsbourg) et sa coéquipière l'Allemande Dzsenifer Marozsan.

La Scandinave a lâché quelques mots après avoir soulevé son titre: "Je n'ai pas de mots, c'est incroyable". C'est un grand moment pour moi! J'ai envie de dire merci à mes coéquipières. Car cela n'aurait jamais été possible sans elles. Merci au staff, et à mon club. Et à notre homme en particulier, Jean-Michel Aulas. Merci pour tout ce que vous faites pour le foot féminin.

Seul bémol, elle devrait être une des grandes absentes de la Coupe du monde en France en 2019, puisqu'elle s'est mise en retrait de la sélection norvégienne depuis août 2017, en raison de profonds désaccords avec sa Fédération. Elle a été élue par le vote de 45 journalistes. La Brésilienne Matra, qui est la plus titrée individuellement et qui a reçu le prix FIFA en septembre dernier, n'arrive qu'en quatrième position. Avec Amandine Henry et Wendie Renard, les premières joueuses françaises terminent à la septième place du classement. Sur les 15 nommées, 7 jouent à Lyon.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL