La préfecture de Haute-Loire incendiée — Gilets jaunes

Xavier Trudeau
Décembre 5, 2018

Le chef de l'État était sur place mardi en fin d'après-midi pour apporter son soutien aux agents.

L'ambiance était de nouveau tendue au Puy-en-Velay, où se trouve la préfecture de Haute-Loire, incendiée samedi dernier en marge d'un rassemblement de Gilets jaunes.

Critiqué pour avoir tardé à réagir face à la colère des Gilets jaunes, et aux incidents qui ont eu lieu parallèlement, Emmanuel Macron entendait bien se remettre en selle en montant au créneau contre les violences commises en marge des dernières mobilisations nationales.

Un autre groupe de personnes revêtant des gilets jaunes, apparemment plus nombreux, l'attendait aussi à la sortie du groupement de gendarmerie où le chef de l'État s'est rendu ensuite.

Macron hué par des Gilets jaunes après avoir visité la préfecture incendiée de Haute-Loire
VIDEO. «Gilets jaunes»: Emmanuel Macron en visite à la préfecture incendiée du Puy-en-Velay

Étant de caractère privé, aucune séquence de la visite n'a pu être retransmise par les médias.

"Après avoir individuellement salué la centaine d'agents présents, _le président de la République a dit partager leur tristesse, leur demandant de la transformer en fierté_, d'être au service des Français et de l'intérêt général", selon l'Élysée. Il a également remercié les gendarmes qui "ont affronté, pendant plusieurs heures, plus de 150 casseurs déterminés à en découdre dans la cour et à l'extérieur de la Préfecture". Après de brefs heurts, le défilé des Gilets Jaunes a repris son cours normal.

Alors qu'un quatrième samedi de mobilisation se prépare sur les réseaux sociaux, et ce malgré les annonces du gouvernement mardi, le premier ministre a réclamé que celle-ci se déroule "dans le calme".

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL