L'abus d'écran nuirait au cerveau des enfants

Evrard Martin
Décembre 10, 2018

Un comportement qui inquiète les experts de la santé publique.

D'après le site Internet de CBS News (lien en anglais), le projet du NIH est de suivre l'évolution de 11 000 enfants américains pendant 10 ans, afin d'étudier sur la durée l'impact de la consommation des écrans mobiles sur leur développement physiologique et psychologique. Cet amenuisement "est considéré comme un processus de vieillissement", a expliqué la scientifique, soulignant qu'il n'était pas certain à ce stade que ce processus soit néfaste. "Nous ne savons pas encore si c'est une mauvaise chose".

Le temps passé devant un écran stimule en effet le dégagement de dopamine, l'hormone du plaisir, et pousse donc à rester devant l'écran... quitte à négliger des tâches ou des occupations plus importantes. Pour arriver à ces résultats, son équipe a scanné le cerveau d'adolescents alors qu'ils regardaient leur fil Instagram.

"Il y a donc plus de chance qu'on agisse impulsivement et qu'on utilise les réseaux sociaux de façon compulsive plutôt que de s'occuper de soi, par exemple". Les résultats commenceront à être publiés début 2019. Pour participer au métissage entre la culture traditionnelle du livre et celle du numérique, recommandait l'Académie, il faut éveiller les enfants à exercer une conscience réflexive de leur relation aux écrans et aux mondes virtuels.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL