Macky Sall inaugure l'une des 7 merveilles de Abdoulaye Wade

Pierre Vaugeois
Décembre 8, 2018

Accompagné du ministre chinois de la Culture, Luo Shugang, les présidents Sall et Assoumani ont coupé le ruban symbolique, avant de dévoiler la plaque.

Dans le même veine, Abdou Latif Coulibaly, ministre de la Culture au Sénégal, a appelé, mardi 27 novembre, la France à remettre exclusivement à son pays "toutes les œuvres identifiées comme étant celles du Sénégal ".

Le Musée des Civilisations noires, est construit grâce à la coopération sino-sénégalaise, sur une superficie totale de 13 785 m² et sur 4 niveaux. Le Musée des Civilisations Noires a aussi été conçu comme un lieu d'éducation, facteur d'intégration et d'éducation sociale, de dialogue des cultures et des civilisations, un lieu de rencontre et d'échange, à l'heure de la mondialisation. Le directeur s'est félicité de son " musée moderne " avec une maîtrise de la température et de l'humidité dans les salles, qui permettront une conservation optimale des objets anciens.

" Le Bénin arrive aussi ", avec l'ouverture prévue en 2020 de quatre musées modernes dans des villes historiques, a souligné Ousmane Aledji, chargé de mission auprès de la présidence de son pays, auquel M. Macron a annoncé dès la remise du rapport la restitution de 26 œuvres réclamées par Cotonou. Pendant une trentaine de minutes, différents conservateurs se sont relayés pour faire une présentation des œuvres aux officiels.

Ce type de projet " vient aussi vider de leur contenu un certain nombre de petits débats sur l'Afrique ", a estimé M. Aledji, en référence aux doutes exprimés par certains experts sur les conditions d'accueil de ces œuvres.

Le poète, président du Sénégal de 1960 à 1980, en a parlé lors du premier Festival mondial des arts noirs organisé à Dakar en 1966. "Il se veut un centre où s'harmonisent les souvenirs de notre passé, le témoignage de notre présence et la confiance résolue dans notre avenir", a-t-il dit. "Nous n'allons pas rester dans la contemplation ", a-t-il promis.

Rebondissement de dernière minute, ce vendredi 7 décembre en fin d'après-midi:. Ce fut un premier geste donnant suite aux conclusions d'une étude commandée par le président Emmanuel Macron sur le rapatriement des trésors africains conservés par les musées français.

Il est à noter que cet édifice culturel dont l'idée a été pour la première fois émise en 1925 par le sénégalais Lamine Senghor et des intellectuels africains, compte " 5.000 mètres carrés de surface réservés aux expositions, ainsi qu'un auditorium de 150 places pour abriter conférences de presse, séminaires et autres colloques", selon Aps.

La Chine a lancé un module d'exploration qui doit se poser sur la face cachée.

Entre joie et colère, le cerveau humain choisit la colère.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL