Macron descend de son piédestal européen

Xavier Trudeau
Décembre 15, 2018

Mi-octobre, en présentant devant les députés le projet de loi de finances, Gérald Darmanin annonçait fièrement que "le déficit public sera inférieur à 3 % du PIB pendant trois années consécutives, ce qui n'était pas arrivé depuis vingt ans".

Le commissaire européen a souligné que les mesures annoncées lundi soir par le président Emmanuel Macron étaient "indispensables pour répondre à l'urgence du pouvoir d'achat". 10 milliards d'euros de dépenses supplémentaires en France, selon les premières estimations gouvernementales. L'examen du budget français par la Commission est prévu pour le printemps 2019 et les négociations entre Bercy et Bruxelles s'annoncent serrées, d'autant que la France se voit toujours reprocher une réduction trop lente de son déficit structurel.

Taxe carburants gelée prime d’activité augmentée… Le Sénat adopte en première lecture le projet de budge… – franceinfo
Dépasser les 3% de déficit est envisageable de façon exceptionnelle estime Pierre Moscovici

"Il n'y a pas d'indulgence, ce sont nos règles et rien que nos règles", a-t-il martelé.

Vous avez aimé cet article?

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL