Pétrole: à une semaine de l'Opep, le baril sous les 50 dollars

Xavier Trudeau
Décembre 2, 2018

L'Opep et d'autres producteurs non-membres, dont la Russie, étaient liés depuis décembre 2016 par un accord de réduction de la production de l'or noir.

Le site prixdubarril.com spécialisé dans la bourse de l'énergie, a rapporté que dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de WTI, pour livraison en janvier 2019, a perdu 54 cents vers 11H30 GMT par rapport à la clôture de mercredi, à 49,75 dollars. Le baril de WTI est tombé ce jeudi sous la barre des 50 dollars.

Le baril de Brent de la mer du Nord pour la même échéance valait 58,11 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 65 cents vers 10H35 GMT. La référence américaine du brut est tombée à 49,41 dollars, son plus bas depuis presque quatorze mois.

Interrogé à ce sujet par des agences russes, le ministre de l'Energie russe Alexandre Novak a répondu: "je ne vous dirai pas notre position à l'avance car nous en sommes encore au stade de l'élaboration et de l'évaluation de la situation". L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et ses partenaires - dont la Russie - qui représentent plus de la moitié de la production mondiale se réunissent la semaine prochaine pour décider de la stratégie à adopter face à la surabondance de pétrole.

Les prix demeuraient proches de leurs plus bas en un peu plus d'un an, atteints ces derniers jours et "la tendance principale reste toujours baissière", ont estimé les analystes. Il dispose en outre d'un atout diplomatique de poids face à Ryad -qui a un temps envisagé de réduire sa production- grâce au soutien apporté au royaume sur "l'affaire Jamal Khashoggi", du nom du dissident saoudien assassiné.

De plus, les derniers chiffres "sur les stocks américains de pétrole brut ont ajouté une pression supplémentaire sur les marchés, affectant clairement les prix", ont jugé les analystes d'ActivTrades, alors que les Etats-Unis pompent à des niveaux records.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL