Trêve dans le conflit commercial USA-Chine après la rencontre Trump-Xi

Claudine Rigal
Décembre 3, 2018

La réunion à Buenos Aires entre le président américain Donald Trump et son homologue chinois Xi Jinping s'est "très bien passée", a assuré samedi le conseiller économique de la Maison Blanche, Larry Kudlow.

Après un long dîner de travail, les deux présidents ont "trouvé un accord pour mettre fin à la mise en oeuvre de nouveaux droits de douane", a affirmé le ministre chinois des Affaires étrangères. Durant ce délai, les deux géants du commerce mondial devront trouver une solution sur des "changements structurels" dans leurs relations commerciales, notamment à propos des transferts "forcés" de technologie et de la propriété intellectuelle, "les droits de douane de 10% seront portés à 25%", précise la présidence américaine. Ainsi, ils ont obtenu de la Chine un engagement à acheter plus de produits américains pour "réduire l'énorme déséquilibre commercial entre les deux pays". Donald Trump a d'abord fait plier le Mexique et le Canada, puis la Chine: les Etats-Unis renoncent à la mise en place de droits de douane exorbitant en contrepartie d'achats de produits américains à la hausse par ces pays.

Les deux premières puissances mondiales se livrent depuis plusieurs mois une guerre douanière, Donald Trump estimant que les accords commerciaux actuels favorisent la Chine et désavantage les Etats-Unis. La Maison Blanche a indiqué qu'un communiqué serait publié sous peu.

Washington a suspendu un projet d'augmentation drastique des droits de douane sur les produits chinois importés, mais veut négocier un rééquilibrage de sa relation commerciale avec Pékin.

Le G20 promet de faire un point sur cette réforme d'une OMC honnie de Donald Trump, mais aussi contestée pour d'autres raisons par Pékin, au cours de son sommet l'an prochain au Japon.

"C'est le communiqué final le plus faible jamais vu à un G20", a déclaré Thomas Bernes, expert du Center for International Governance Innovation et ancien négociateur canadien de ce sommet.

Le président russe a par ailleurs accordé ses violons avec le prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane pour prolonger un accord de baisse de la production de pétrole. Les deux hommes ont affiché une franche camaraderie pendant le sommet.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL