Une actrice poursuivie par la justice égyptienne pour une robe transparente

Pierre Vaugeois
Декабря 4, 2018

Amrou Abdessalam, avocat égyptien, a déposé une plainte devant le tribunal du Caire, accusant la quadragénaire "d'incitation à la débauche".

Rania Youssef, une actrice égyptienne de 45 ans, portait jeudi dernier, pour la clôture du festival international du film du Caire, une robe noire, en partie transparente, laissant voir ses jambes. "L'apparence de Rania Youssef est contraire aux traditions, aux valeurs de la société et à ses moeurs, et cela a nui au festival et à l'image de la femme égyptienne", a-t-il asséné. Certains internautes ont soutenu Rania Youssef sur Instagram et ont adressé de nombreux compliments. La jeune femme, âgée de 21 ans à l'époque, était elle aussi accusée d'incitation à la débauche après avoir mis en ligne un clip vidéo dans lequel elle se retrouvait dans une salle de classe face à plusieurs hommes.

Si l'actrice de 44 ans s'est excusée depuis, l'affaire sera néanmoins examinée le 12 janvier prochain et l'intéressée risque jusqu'à cinq années d'emprisonnement.

Par ailleurs, un autre avocat, Samir Sabri, connu pour s'émouvoir de tout ce qui n'est pas puritain et de porter plainte régulièrement contre des figures publiques (comme par exemple en novembre 2017 contre la chanteuse Sherine pour avoir "critiqué le Nil") a de son côté déposé une plainte auprès du procureur général, évoquant les mêmes accusations à l'encontre de l'actrice. De même, le syndicat des artistes égyptiens s'est également positionné contre le port de certaines tenues jugées " non conforme aux traditions de la société ". Assurant qu'il "croit en la liberté personnelle des artistes", le syndicat a appelé ces derniers à "prendre en compte leurs responsabilités envers un public qui respecte leur art".

L'actrice a présenté ses excuses sur la chaîne égyptienne, DMC, expliquant qu'elle ne souhaitait pas faire polémique en portant cette robe dénudée.

D'autres rapports

Discuter de cet article