Violences à Paris: 378 gardes à vue et 133 blessés

Claudine Rigal
Décembre 2, 2018

Selon la préfecture de police de Paris, relayée par Le Figaro, 412 personnes ont été arrêtées à Paris samedi, dont 378 ont été placés en garde à vue ce dimanche matin. Parmi les 133 blessés, 23 font partie des forces de l'ordre, a détaillé la préfecture de police. À souligner qu'un manifestant est en "urgence absolue" après avoir été renversé par une grille du jardin des Tuileries descellée par des "gilets jaunes".

Environ 4.600 membres des forces de l'ordre étaient mobilisés à Paris pour faire face aux manifestants, dont certains étaient équipés pour participer aux affrontements.

Toute la journée de samedi, Paris a été le théâtre d'importantes violences urbaines dans l'ouest et le centre de la capitale. "Il y a eu une stratégie gérée par des professionnels du désordre, des professionnels de la casse", a déploré Christophe Castaner.

Ce bilan, "très important" selon une source policière, est nettement supérieur à celui de la précédente mobilisation parisienne le 24 novembre. "Ils seront identifiés et tenus responsables de leurs actes devant la justice", a insisté Emmanuel Macron, alors que le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner n'a pas écarté la possibilité d'instaurer l'état d'urgence. "On a dit que nous ne changerions pas de cap".

Suite aux violences survenues samedi soir en marge de la manifestation des "gilets jaunes", 133 personnes ont été blessées, 412 autres interpellées, 378 personnes ont été placées en garde à vue, a annoncé la préfecture de police dimanche.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL