Voyager 2 est rentré dans l'hyperespace — Nasa

Alain Brian
Décembre 14, 2018

À cette distance extraordinaire, chaque message de la sonde met seize heures et demi à atteindre la Terre.

"Entrer dans l'espace interstellaire ne signifie toutefois pas que les vaisseaux Voyager ont quitté notre système solaire", insiste le site du Daily Mirror.

Et Voyager 2 n'aura certainement pas le temps d'aller jusque-là.

C'est grâce à un instrument Cosmic Ray System (CRS), qui mesure le rayonnement cosmique, que les scientifiques en sont arrivés à cette conclusion.

Voyager 2 a rejoint sa jumelle Voyager 1 dans l'espace interstellaire, a annoncé la Nasa lundi 10 décembre, lors de la réunion annuelle de l'American Geophysical Union. Loin de là. Dans un communiqué officiel, la NASA explique que la communauté scientifique considère que la limite de notre système est le nuage d'Oort, un nuage de petits objets soumis à l'influence de la gravité du Soleil, et qui nous entoure.

Mais l'appareil reste techniquement dans le Système solaire, dont la frontière est fixée aux confins du nuage d'Oort, bien au-delà de Pluton.

Voyager 2 ne suit pas le même chemin que Voyager 1 puisqu'elle se trouve à un endroit différent dans l'héliosphère.

La preuve la plus convaincante de la sortie de lhéliosphère de Voyager 2 provient de son expérience PLS (Plasma Science Experiment) embarquée, un instrument qui a cessé de fonctionner sur Voyager 1 en 1980, bien avant que cette sonde ne traverse lhéliopause.

"Les informations envoyées par les Voyager sur les limites de l'influence du Soleil nous donnent un aperçu inédit d'un territoire vraiment vierge", a ajouté Nicky Fox, directeur de la division d'héliophysique de la Nasa. Voyager 2 en est quant à elle à 18 milliards de kilomètres.

Les disque de Voyager, embarqué à bord des deux sondes spatiales, sont comme des "bouteilles à la mer interstellaire", destinés à d'éventuels êtres extraterrestres.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL