Xi et Trump se rencontrent à Buenos Aires

Claudine Rigal
Décembre 3, 2018

Mais la Maison Blanche a fait savoir que cette décision n'était que suspendue, plus précisément pour une durée de 90 jours.

La guerre commerciale entre la Chine et les Etats-Unis avait éclaté en juillet, quand ces derniers avaient relevé les droits de douane sur 34 milliards de dollars d'importations chinoises.

Ils y "notent les problèmes commerciaux actuels" sans condamner le protectionnisme, une formule bien pudique au regard de l'offensive "America First" de Donald Trump.

Les membres du G20 "signataires de l'accord de Paris" sur le climat? sans les États-Unis, donc? soulignent dans le communiqué que ce dernier est "irréversible" et "s'engagent à sa pleine mise en oeuvre". Finalement, le Groupe des vingt États les plus puissants de la planète est parvenu, samedi, à endosser un communiqué commun tandis que les présidents américain et chinois sont convenus d'une trêve.

Troisièmement, le G20 doit défendre les principes axés sur les règles et favoriser un environnement institutionnel stable et prévisible, propice au développement durable du commerce international, a-t-il fait remarquer.

Vladimir Poutine a assuré qu'ils s'étaient parlé en marge du sommet de la crise ukrainienne.

La confrontation entre l'Ukraine et la Russie a été réactivée par l'arraisonnement au large de la Crimée de trois navires militaires ukrainiens dimanche.

Xi et Trump se rencontrent à Buenos Aires
La Chine et les Etats-Unis concluent une trêve dans leur guerre commerciale

Le président russe et le prince héritier saoudien, dont la démonstration d'amitié vendredi devant les caméras a beaucoup fait parler, sont attendus au tournant sur le pétrole.

Un accord des deux hommes, qui ont affiché leur franche camaraderie vendredi, pourrait déclencher l'ire du président américain.

En revanche, le président turc Recep Tayyip Erdogan, évoquant le meurtre à Istanbul de Jamal Khashoggi, journaliste critique du régime de Ryad, a dit ne pas faire confiance à la justice saoudienne.

"C'est dommage qu'on n'arrive pas à avoir une vraie rencontre".

Donald Trump a brusquement annulé jeudi sa rencontre prévue avec Vladimir Poutine au G20 en Argentine, sur fond d'escalade des tensions entre Moscou et Kiev. "Je pense qu'elle est vraiment nécessaire", a réagi le président russe.

Donald Trump est sous pression aux États-Unis en raison d'une "enquête russe" toujours plus menaçante.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL