BFMTV ne couvre pas les gilets jaunes ce lundi — Violences

Pierre Vaugeois
Janvier 7, 2019

Plusieurs reporters de la chaîne d'information du groupe Altice ont été agressés alors qu'ils couvraient les manifestations de "l'acte VIII".

Des "gilets jaunes" à Strasbourg le 1er décembre. "Une journée seulement", indique à L'Express le président de la Société des journalistes (SDJ) de BFMTV, François Pitrel.

Au cours du week-end, la SDJ de la chaîne d'info en continu avait apporté "tout son soutien" à l'un de ses journalistes blessé à la jambe suite à un jet de pétard sur les Champs-Élysées et à une équipe agressée à Rouen.

Après ces nouveaux incidents, "l'ensemble du service reportage, appuyé par la rédaction, a décidé d'un commun accord de ne pas se rendre sur un rond-point ou une quelconque mobilisation du mouvement des gilets jaunes ce lundi en signe de protestation", selon un message adressé par les journalistes à la direction de la chaîne. Quand l'équipe a été identifiée comme celle de BFMTV, des manifestants ont commencé à leur gueuler dessus, à les courser, les frapper à coups de poing. Des plaintes ont été déposées, tandis que l'un des journalistes, pigiste, prend du temps avant de revenir travailler. Aucun n'est en ITT [Incapacité totale de travail]. "La SDJ en appelle désormais à la responsabilité de manifestants pour qu'ils se désolidarisent de ces brutes pour qui la liberté de la presse, semble-t-il, ne veut pas dire grand-chose et souhaite que la justice sanctionne les coupables", écrivait-elle.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL