Chine : Kim Jong-Un chez Xi Jinping une nouvelle fois

Claudine Rigal
Janvier 9, 2019

Kim Jong Un est arrivé mardi à Pékin pour une visite surprise chez l'allié chinois du dirigeant nord-coréen, qui intervient quelques jours après sa menace de changer d'attitude envers les Etats-Unis s'ils maintiennent leurs sanctions. L'agence de presse centrale coréenne KCNA a annoncé que Kim avait quitté Pyongyang lundi après-midi avec son épouse Ri Sol-ju.

A l'occasion de ses voeux pour la nouvelle année, Kim Jong-un a déclaré qu'il pourrait être contraint de choisir une " nouvelle voie " si les Etats-Unis continuaient de demander des actions unilatérales de la part de la Corée du Nord et maintenait les sanctions économiques sur son pays. De ce fait, la Chine représente un véritable bouclier pour Kim Jong Un et son pays face aux différentes chancelleries occidentales.

Le Président américain a également relativisé le peu de progrès enregistrés sur la dénucléarisation de la péninsule coréenne depuis le sommet de Singapour au cours duquel il s'était contenté de vagues promesses du leader nord-coréen.

La Chine est un important acteur diplomatique dans le dossier sensible des programmes nucléaire et balistique de la Corée du Nord, car le géant asiatique est son principal allié diplomatique et commercial.

" Le principal objectif de Kim Jong-un est de consulter le président chinois pour accorder leur position avant son sommet avec Donald Trump, explique Cheng Xiaohe, professeur de relations internationales à l'Université Renmin à Pékin".

Pour des experts cités par le journal chinois The Global Times, le dirigeant nord-coréen cherche à s'assurer le soutien de Pékin à l'approche de son éventuelle rencontre avec Donald Trump. Mais Donald Trump a envoyé, dimanche, une fin de non-recevoir, affirmant que ces dernières resteraient en place tant qu'il n'y aurait pas de résultats " très positifs " sur la dénucléarisation. Wang Junsheng, de l'Académie chinoise des sciences sociales, estime que Kim Jong-un espère obtenir un conseil de la part de Pékin avant de voir le leader américain.

Kim Jong-un, qui fêterait mardi son 36e anniversaire, une information jamais confirmée par Pyongyang, s'est rendu trois fois en Chine l'an dernier pour rendre hommage à Xi Jinping. Il devrait notamment s'entretenir avec son homologue Xi Jinping.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL