En larmes, Andy Murray annonce sa retraite pour cette année

Solenn Plantier
Janvier 11, 2019

C'est une petite bombe qui vient de tomber à trois jours du début de l'Open d'Australie.

Le joueur britannique a fait sa rentrée au tournoi de Brisbane après une absence d'un an due à une opération de la hanche.

De retour après une opération de la hanche, Andy Murray a annoncé à Melbourne, le 11 janvier 2019, qu'il arrêterait sa carrière cette année.

Vainqueur de trois tournois du Grand Chelem, de 45 tournois ATP et de deux médailles d'or olympiques, Andy Murray a subi l'hégémonie des deux légendes Roger Federer et Rafael Nadal, puis l'émergence de Novak Djokovic. Mais il a été sorti au deuxième tour du tournoi de Brisbane la semaine dernière et a renoncé jeudi après moins d'une heure lors d'un match d'entraînement avec Novak Djokovic. Et Juan Martin Del Potro, qui s'y connaît en blessures, elles jonchent sa carrière depuis de longues années (il a dû renoncer à l'Open d'Australie, insuffisamment remis d'une fracture à la rotule droite) l'a encouragé à ne pas lâcher, à continuer de se battre. C'est dur... La douleur est un facteur déterminant, je peux jouer avec un handicap mais ce n'est pas une solution. "Je pense qu'il est possible que l'Open d'Australie soit mon dernier tournoi", a dit le Britannique. "J'ai fait à peu près tout ce que je pouvais pour essayer que ma hanche aille mieux et ça n'a pas beaucoup aidé", a regretté Murray.

L'ex-numéro un mondial affirme qu'il espère pouvoir aller jusqu'à Wimbledon mais que l'Open d'Australie (14-27 janvier) pourrait être le dernier tournoi de sa carrière. "Mais avoir les limitations et la douleur ne me permet pas de prendre du plaisir en compétition ou à l'entraînement", a-t-il confié lors d'une conférence de presse à Melbourne.

"La douleur est vraiment trop forte".

A 31 ans, son corps dit stop. "Je vais jouer. Je peux toujours jouer à un certain niveau, pas à un niveau auquel je suis heureux de jouer", a-t-il dit.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL