Golden Globes 2019 : le changement à Hollywood, c'est maintenant

Pierre Vaugeois
Января 8, 2019

La représentation de tous est importante et Sandra Oh trace le chemin pour celles et ceux qui suivront.

Et si la tradition veut qu'un Golden Globes dans la catégorie comédie ou comédie musicale constitue une possible porte d'accès pour les Oscars, le véritable ticket vers une statuette potentielle est une nomination - idéalement une victoire - dans la catégorie meilleur film dramatique, qui augmente ses chances d'être pris au sérieux par l'Académie.

La co-star du film A Star is Born n'est pas arrivée dans une robe en viande, ni un déguisement de scène, mais dans une robe de princesse Valentino Couture bleu quasi lilas tellement imposante que deux personnes étaient nécessaires pour soulever sa traîne.

"Le cinéma, quand il est à son meilleur, construit des ponts vers d'autres cultures". Si le film venait à être primé aux Oscars, cela constituerait une première pour la plateforme américaine. A noter que cette année, les femmes avaient abandonné leurs toilettes noires, signe, en 2017, de ralliement à l'association Time's Up, pour que cesse le harcèlement sexuel à l'encontre des femmes dans l'industrie du cinéma et pour plus d'égalité et de représentation.

L'autre film qui a marqué la soirée s'appelle "Bohemian Rhapsody".

Le film retraçant l'histoire du groupe de rock britannique Queen a décroché le prix du meilleur drame cinématographique et du meilleur acteur dans un film dramatique pour Rami Malek.

The Americans a empoché le prix de la meilleure série télévisée dramatique, tandis que Richard Madden (Robb Stark dans Games of Thrones) a reçu le Golden Globe du meilleur acteur dans cette catégorie, pour son rôle dans Bodyguard. Le meilleur acteur dans une comédie est Christian Bale dans "Vice" et la meilleure actrice dans la même catégorie est Olivia Colman, pour son rôle dans "La Favorite".

"Green Book: sur les routes du sud " de Peter Farrelly a été sacré meilleur film comique et a récompensé Mahershala Ali.

- Andy Samberg (co-présentateur des Golden Globes): " Cette année, nous avons vu de grandes œuvres comme 'Black Panther', 'Crazy Rich Asians', 'Si Beale Street pouvait parler', 'Roma', (la mini-série) 'Pose', 'BlacKkKlansman'. Rami Malek, qui interprète le chanteur mythique dans ce long métrage, a aussi été sacré meilleur acteur dramatique. Ironie du sort, l'actrice a été récompensée par un Golden Globe pour son rôle d'agent pas si secret dans la série "Killing Eve".

D'autres rapports

Discuter de cet article