Grippe: huit régions désormais touchées par l'épidémie - Santé

Evrard Martin
Января 19, 2019

On est incapable de prédire, à ce stade, l'ampleur qu'aura l'épidémie cette année, ni sa sévérité. "Huit régions sont en épidémie et cinq en phase pré-épidémique", alerte Santé publique France. Après l'Occitanie, ce sont les régions Auvergne-Rhône-Alpes, Bourgogne-Franche-Comté, Grand-Est, Hauts-de-France, Ile-de-France, Nouvelle-Aquitaine et Provence-Alpes-Côte d'Azur qui sont désormais concernées par l'épidémie.

Depuis le 1er novembre, 171 cas graves de grippe ont été signalés, dont 40 rien que sur la dernière semaine.

Arrivée plus tardivement que l'an passé, la grippe est maintenant là. Parmi les cas à risque pour lesquels le statut vaccinal était renseigné, la couverture vaccinale était de 27%.

7 % des consultations de SOS Médecins le sont pour syndrome grippal, contre 5 % précédemment, et 1 % de celles des urgences, soit 2 972 personnes, avec 408 hospitalisations.

D'après le réseau Sentinelles, ce sont à 95% des virus de type A (H3N2 et H1N1pdm2009 issu de la pandémie 2009) qui circulent.

L'agence, qui observe une circulation très majoritaire des virus de type A, rappelle les gestes à adopter pour limiter la propagation des virus hivernaux: éternuer dans son coude, se laver fréquemment les mains, utiliser un mouchoir à usage unique et porter un masque jetable quand on présente un syndrome grippal, en particulier au contact des personnes fragiles (personnes âgées, immunodéprimées, jeunes enfants, femmes enceintes).

Le ministère précise que la période de vaccination " est encore en cours", assurant, par conséquent, que le vaccin antigrippal étant actuellement disponible dans toutes les structures de santé et qu'il est " nécessaire de se faire vacciner pour éviter la maladie et ses complications ". Attention, il faut un délai de 15 jours après l'injection pour être protégé.

D'autres rapports

Discuter de cet article