La France championne du monde des dépenses sociales publiques, selon l'OCDE

Xavier Trudeau
Janvier 23, 2019

Les dépenses sociales publiques restent à des niveaux relativement élevés dans l'OCDE malgré le reflux à l'oeuvre depuis la période post-crise financière, et c'est en France que leur poids est le plus élevé, selon des données publiées ce mercredi 23 janvier.

Les dépenses sociales publiques représentent 31,2% du PIB: avec des dépenses sociales publiques brutes équivalentes à 31,2% de son PIB, l'Hexagone arrive nettement en tête du classement des pays les plus généreux établi par l'OCDE.

À l'autre bout de l'échelle, la Corée (11,1 %), le Chili (10,9 %) et le Mexique (7,5 %) ferment la marche. Avec des "dépenses publiques brutes" équivalentes à 32% de son PIB, la France devance sur le podium la Belgique (28,9%) et la Finlande (28,7%).

La France se distingue en matière de santé publique.

Elle n'est toutefois pas la plus dépensière dans toutes les catégories.

Première pour la santé (8,8% du PIB, juste devant les Etats-Unis et l'Allemagne), elle arrive troisième pour les retraites (13,9% du PIB, derrière la Grèce et l'Italie) et septième pour les aides en espèces "au profit de la population en âge de travailler" (chômage, incapacité, allocations familiales).

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL