Le virus est bien là en Bourgogne-Franche-Comté — Epidémie de grippe

Evrard Martin
Janvier 25, 2019

Partie de l'Occitanie, l'épidémie s'est quasi généralisée la semaine dernière. Elle a suscité plus de 5.000 passages aux urgences hospitalières contre 3.000 la semaine précédente, selon le Bulletin hebdomadaire publié mercredi.

Parmi les patients s'étant présentés aux urgences, 643 ont été hospitalisées. Ces hospitalisations concernent principalement les 75 ans ou plus (38%) et les enfants de moins de 5 ans (19%).

La carte et les données du réseau Sentinelle affichent des résultats sensiblement identiques avec un taux d'incidence des cas de syndromes grippaux vus en consultation de médecine générale estimé à 214 cas pour 100.000 habitants au niveau national.

Depuis le 1er novembre, 259 cas graves de grippe ont été admis en réanimation, dont 51 la semaine dernière. "Légère progression de la couverture vaccinale des personnes à risque dans toutes les régions en métropole en comparaison avec l'an dernier". Parmi eux, 20 décès ont été enregistrés, tous chez des adultes, en particulier chez des plus de 65 ans et plus (14 sur 20).

Dans 96% des cas, le virus grippal de type A (H3N2 et H1N1) a été identifié.

Après avoir élargi à 4 régions l'expérimentation d'une vaccination contre la grippe par le pharmacien, la ministre de la Santé a annoncé lors de ses vœux à la presse que le dispositif sera généralisé dans toute la France à partir de l'automne 2019. La prédominance des virus de types A en France métropolitaine est également observée en Europe.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL