Les Auverhônalpins moins touchés — Cancers

Evrard Martin
Janvier 27, 2019

Sans plus d'explications, on apprend aussi que la situation du cancer colorectal, le plus fréquent tous sexes confondus, est également positive, tout comme celle du cancer du sein, le premier cancer féminin en France. Quels cancers touchent particulièrement votre région?

En tout, cette enquête a permis de décrire les variations d'incidence et de mortalité par cancer dans les 13 régions de métropole et dans 3 régions Outre-Mer (Guadeloupe, Guyane, Martinique) sur la période 2007-2016. Ces statistiques, qui portent sur 24 cancers, ont été publiés ce mercredi 23 janvier sur le site de Santé Publique France.

On savait déjà qu'en France, plus de 4 nouveaux cas de cancers sur 10 chez les adultes de 30 ans et plus sont attribuables au mode de vie.

Les Hauts-de-France sont également en tête de cet inquiétant classement pour les cancers du colon et du rectum, du larynx, du poumon, du sein et de la vessie. Quant au cancer du col de l'utérus, il toucherait plus les femmes vivant dans le Grand Est et en PACA.

Il y a en moyenne 355 000 nouveaux cas de cancers par an en France dont 55 % surviennent chez l'homme.

Édouard Chatignoux, qui travaille à Santé publique France, a une explication à ce phénomène: " Ce qu'on sait de ces cancers, par exemple de la bouche, du pharynx, de l'œsophage, de l'estomac et du poumon, c'est qu'ils sont favorisés par des consommations de tabac et d'alcool".

Au niveau de la mortalité chez l'homme, la première cause de décès par cancer est le cancer du poumon, suivi du cancer du côlon-rectum. La région présente ainsi, sur près de dix ans d'étude, la mortalité la plus élevée par cancer des régions de France métropolitaine à la fois chez l'homme et chez la femme.

En dehors de ces deux régions, certaines localisations de cancers montrent une surreprésentation dans d'autres zones géographiques du territoire.

Le risque de décès par cancer continue de diminuer chez l'homme et la femme.

Les auteurs de la cartographie rappellent néanmoins que leurs études sont seulement "descriptives". Les cas de cancers de la thyroïde sont plus nombreux en Nouvelle-Aquitaine, en Provence-Alpes-Côte d'Azur et en Auvergne-Rhône-Alpes. C'est l'idée de la cartographie établie par l'organisme Santé publique France et relayée par Franceinfo.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL