Les données personnelles de centaines de responsables politiques divulguées sur internet — Allemagne

Claudine Rigal
Janvier 5, 2019

Les données personnelles de personnalités politiques allemandes ont été publiées sur Internet, a annoncé vendredi le gouvernement allemand, qui n'a pas révélé les causes de ces fuites.

Les personnes à l'origine de cette divulgation, d'une ampleur inédite concernant le monde politique allemand, n'ont pas encore été identifiées. Les données ont été diffusées sur un compte Twitter aux alentours de Noël, mais le gouvernement n'en a fait état que vendredi. Ce compte a depuis été bloqué par le réseau social.

Selon l'un des documents postés en ligne, deux adresses e-mail de la chancelière apparaissent, ainsi qu'un numéro de fax et l'intitulé d'une lettre qui lui a été adressée.

Mais aucune donnée hypersensible n'a été immédiatement repérée par les autorités, notamment en provenance de la chancellerie allemande, également visée. Le réseau gouvernemental ne serait toutefois pas affecté par cette cyberattaque.

La police criminelle (BKA) et le renseignement intérieur sont chargées de l'enquête. Mais la ministre allemande de la Justice, Katarina Barley, a dénoncé "une attaque grave" commanditée par ceux "qui veulent saboter la confiance en la démocratie et ses institutions", selon l'agence allemande DPA. Des députés nationaux, fédéraux et européens sont concernés, mais aussi Angela Merkel elle-même.

Il s'agit avant tout de listes de contacts comprenant des numéros de téléphones portables et des adresses, mais aussi des messages personnels ainsi que des documents internes aux partis, tels que des listes d'adhérents. Certains de ces documents datent d'il y a plusieurs années.

La palette des informations dérobées lors de ce piratage informatique massif est impressionnante: Des photos de pièces d'identité, des factures, des données bancaires, des conversations privées mais aussi des documents politiques.

L'armée allemande a lancé en 2017 sa "cyber-armée", qui a pris place aux côtés des armées de terre, de l'air et de la marine, avec pour mission de protéger la Bundeswehr des attaques informatiques. Le renseignement allemand soupçonnerait un groupe de hackers russes. L'Allemagne s'inquiète régulièrement de possibles tentatives, de la Russie notamment, de tenter d'influencer le climat politique national via des cyberattaques ou des actions de désinformation.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL